Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Quatre villages indonésiens rayés de la carte par un séisme




Trois jours après le séisme de magnitude 7,6 qui a frappé l'île de Sumatra (ouest de l'archipel indonésien), l'ampleur de la catastrophe se révèle peu à peu, les secours atteignant les zones reculées de la région: on apprenait samedi qu'au moins quatre villages ont été rayés de la carte par des coulées de boue déclenchées par le tremblement de terre.
Selon Rustam Pakaya, responsable du centre de crise au ministère de la Santé, les villages de Pulau Aiya, Lubuk Lawe et Jumena, dans le district de Padan Pariaman, ont été totalement rayés de la carte, engloutissant au moins 644 personnes, dont 400 qui assistaient à un mariage.
"Ils ont été aspirés, engloutis à plus de 30 mètres sous terre. Même le minaret de la mosquée, qui fait plus de 20 mètres, a disparu", a-t-il ajouté. On n'a pu retrouver que 26 cadavres, a-t-il ajouté, le coordinateur humanitaire de l'ONU pour l'Indonésie, El-Mostafa Benlamlih, expliquant pour sa part que 200 maisons avaient été emportées à Pulau Aiya.
Si ces nouveaux disparus sont tous décédés, le bilan du séisme de mercredi dernier grimperait donc au-dessus des 1.300 morts. Le bilan officiel actuel du gouvernement indonésien est de 715 morts.
Avant l'annonce des villages engloutis, le nombre de personnes disparues dépassait les 3.000. Selon l'ONU, plus d'1,1 million de personnes vivaient dans les dix districts frappés par le tremblement de terre. On y compte au moins 10.000 maisons effondrées, 19 bâtiments publics quasiment rasés, 50 écoles détruites et plus de 80 mosquées sérieusement endommagées.
Dans un quatrième village, Limo Koto Timur, c'est toute une colline qui a été emportée, les débris des maisons détruites émergeant de la boue et surplombant un précipice nouvellement creusé au milieu des rizières et de la forêt, sans que l'on sache dans un premier temps combien d'habitants comptait la localité.
Et ce alors que le gros des efforts d'aide sont toujours concentrés dans le secteur de Padang, ville de 900.000 habitants et chef-lieu de la province, où le bilan dépasse les 700 morts.
Le séisme de mercredi a dévasté plus de 100 km de côte sur le rivage ouest de Sumatra. Une vaste opération d'aide internationale a été déclenchée pour assister l'Indonésie, alors que selon le vice-président Jusuf Kalla, les opérations de secours coûteront au moins 400 millions de dollars. 

AP
Lundi 5 Octobre 2009

Lu 204 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs