Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Quatre soldats français entendus sur des soupçons de viols en Centrafrique




Vingt-neuf
candidats
à la présidentielle



Quatre militaires français étaient entendus mardi dans l'enquête sur des soupçons de viols de mineurs par des soldats français en Centrafrique en 2013 et 2014, a-t-on appris de source judiciaire.
 L'un des soldats a été placé en garde à vue et les trois autres sont entendus en audition libre comme "mis en cause", a-t-on précisé. Les quatre militaires appartiennent au même régiment.
 Le procureur de Paris avait annoncé en mai dernier l'ouverture d'une information judiciaire contre X après la réception d'un questionnaire rempli par la rédactrice du rapport de l'Onu qui faisait état d'abus sexuels présumés.
Le parquet avait ouvert une information judiciaire pour des faits de "viols sur mineurs de quinze ans par personnes abusant de l'autorité conférée par leurs fonctions et complicité de ce crime", avait-il expliqué dans un communiqué.
La déclassification d'une enquête interne de l'armée était parallèlement en cours, avait indiqué le ministère français de la Défense.
 Une enquête préliminaire avait été ouverte à Paris en juillet 2014 par le parquet de Paris, sur la base d'un document des Nations unies faisant état d'abus sexuels présumés sur des enfants centrafricains entre décembre 2013 et juin 2014 dans le camp de réfugiés de l'aéroport de M'Poko, à Bangui, sous protection militaire.
Dans cette note confidentielle de l'Onu, six enfants africains âgés de 9, 11 et 13 ans dénonçaient des abus sexuels commis par des militaires français de l'opération Sangaris, entre décembre 2013 et fin mai-début juin 2014.
 Quatre disaient être des victimes directes. Quatorze militaires, dont certains sont identifiés, seraient concernés par ces accusations, a-t-on appris de source judiciaire. Cinq militaires étrangers sont aussi concernés, a-t-on précisé.
 Dans le cadre de l'enquête préliminaire diligentée par le parquet, des gendarmes français se sont rendus en Centrafrique en août dernier pour procéder à des vérifications, sans toutefois auditionner des enfants.
 Promettant des sanctions "exemplaires", François Hollande a promis qu'il serait "implacable" si l'enquête concluait à la culpabilité de militaires français.
Par ailleurs, vingt-neuf candidats participeront à l'élection présidentielle en Centrafrique dont le premier tour est prévu le 27 décembre, a annoncé mardi à Bangui la Cour constitutionnelle de transition, qui a rejeté 15 candidatures, dont celle de l'ex-président François Bozizé, renversé en mars 2013 et sous le coup de sanctions internationales.
Plusieurs poids lourds de la classe politique dont Martin Ziguelé, Anicet-Georges Dologuélé, ou encore Karim Meckassoua figurent parmi les candidats dont les dossiers ont été validés par la Cour, a constaté une journaliste de l'AFP.
La présidente de transition, Catherine Samba Panza, ne pouvait être juridiquement candidate
Le premier tour des élections présidentielle et législatives en Centrafrique est officiellement prévu le 27 décembre. La Cour, siégeant dans les locaux du tribunal de grande instance de la capitale, a également examiné les dossiers des candidats aux législatives qui se présentent dans les 141 circonscriptions du pays.
 Ces scrutins - plusieurs fois reportés en raison essentiellement de la situation sécuritaire - doivent marquer le retour à une normalité institutionnelle dans le pays, plongé dans une crise sans précédent depuis les massacres intercommunautaires de fin 2013-début 2014.

Libé
Mercredi 9 Décembre 2015

Lu 271 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs