Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Quatre morts dans l’explosion en série de bombes en Thaïlande

La junte militaire dénonce une volonté de "chaos"




Au moins quatre personnes ont été tuées dans l'explosion en série de bombes jeudi et vendredi en Thaïlande, notamment dans la station balnéaire touristique de Hua Hin, posant un défi de taille à la junte militaire au pouvoir.
Le chef de la junte militaire thaïlandaise, le général Prayut Chan-O-Cha, a aussitôt dénoncé une volonté de "semer le chaos".
"Ce n'est pas une attaque terroriste. C'est juste du sabotage local", a assuré pour sa part le porte-parole de la police nationale, Piyapan Pingmuang.
Il n'a pour l'heure privilégié aucune piste, comme une possible vengeance politique, dans un climat de forte répression des libertés depuis le coup d'Etat de 2014. Il a seulement exclu que ce soit le fait des séparatistes musulmans de l'extrême sud du pays.
Au total, entre jeudi et vendredi, onze bombes ont explosé à travers cinq provinces du sud de la Thaïlande, notamment dans les stations balnéaires de Hua Hin et Phuket.
Hua Hin est la plus touchée, avec un double attentat jeudi soir ayant fait un mort et 21 blessés, dont des touristes étrangers.
Vendredi matin, un nouveau double attentat, dans le même quartier touristique, a provoqué la mort d'une deuxième personne, causant la terreur dans la cité balnéaire, selon des journalistes de l'AFP sur place.
Rideaux de fer baissés, rues vidées... Face au caractère inédit de cette attaque coordonnée à travers plusieurs villes de Thaïlande, les habitants de Hua Hin se sont calfeutrés.
Dans la ville de Surat Thani, à 400 kilomètres plus au sud, c'est une employée municipale qui a été tuée par l'explosion de la bombe.
A Phuket, la plus célèbre station balnéaire de Thaïlande, seul un blessé léger est à déplorer, mais le lieu choisi est symbolique : une des plages les plus touristiques du pays.
Jeudi soir à Hua Hin, deux bombes avaient explosé à trente minutes d'intervalle et à cinquante mètres de distance dans une zone proche de la plage où se situent de nombreux bars et restaurants fréquentés par les touristes.
Parmi les neuf étrangers blessés, deux Néerlandaises l'ont été légèrement. Deux Allemands et un Italien, plus sérieusement atteints, ont dû être opérés: les deux Allemands pour des blessures aux jambes, l'Italien au dos.
Le dernier attentat d'ampleur en Thaïlande remonte à août 2015, quand 20 personnes, dont de nombreux touristes chinois, avaient été tués dans l'explosion d'une bombe en plein Bangkok.
Jusqu'ici, à part cet attentat, la Thaïlande, qui accueille chaque année des millions de touristes, a été épargnée par les attentats de grande ampleur et le terrorisme international.
La junte compte sur le tourisme, avec 32 millions de visiteurs attendus en 2016, pour redresser une économie atone.

Samedi 13 Août 2016

Lu 1168 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs