Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Quatre Yéménites d'une ONG norvégienne détenus par des rebelles




Quatre Yéménites d'une ONG norvégienne détenus par des rebelles
Quatre employés yéménites travaillant pour une ONG norvégienne sont détenus par les rebelles Houthis à Hodeida, dans l'ouest du Yémen, qui les accusent de distribuer de l'aide saoudienne, a indiqué lundi l'organisation humanitaire.
Dans un communiqué, l'ONG Norwegian Refugee Council précise que trois de ses employés yéménites et un chauffeur sous contrat ont été arrêtés par les "autorités de Hodeida", ce qui désigne les rebelles chiites Houthis.
Elle explique que les rebelles reprochent à ces employés de distribuer de l'aide en provenance d'Arabie Saoudite, ennemi juré des Houthis.
L'ONG affirme toutefois que seules des boîtes contenant des kits d'hygiène comportaient la mention "campagne d'aide du Gardien des deux saintes mosquées", en référence au roi Salmane d'Arabie Saoudite.
Le Norwegian Refugee Council assure aussi n'avoir aucun projet d'aide "financé par l'Arabie Saoudite" au Yémen et indique que le recyclage par les humanitaires de ces boîtes de distribution d'aide est une pratique courante.
Elle demande aux rebelles de garantir la sécurité de ses employés, ajoutant avoir engagé des contacts pour les libérer.
Un ministre du gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi et des sources locales avaient fait état auparavant de l'enlèvement de 12 employés locaux travaillant pour l'ONG dans le district de Hodeida.
Des sources locales ont indiqué à l'AFP que ces personnes ont été enlevées lors d'un raid lancé par des rebelles qui les accusaient d'avoir distribué de l'aide fournie par la coalition arabe sous commandement saoudien qui combat les insurgés Houthis au Yémen depuis mars 2015.
Les employés ont été enlevés lorsque des rebelles ont fait irruption dans les bureaux de l'ONG dans le secteur de Hali, a dit le ministre yéménite des Affaires locales Abdul Raqib Fattah dans une déclaration relayée par le site web pro-gouvernemental sabanew.net.
Le conflit au Yémen oppose le gouvernement du président Hadi, soutenu par la coalition arabe dirigée par Ryad, aux rebelles Houthis, appuyés par l'Iran, qui contrôlent le port de Hodeida, la capitale Sanaa et de vastes territoires dans le nord.
L'annonce de lundi intervient alors que les forces pro-gouvernementales ont lancé début janvier une vaste offensive sur la côte sud-ouest du Yémen. Ils tentent actuellement de progresser vers Hodeida, plus au nord.
La guerre au Yémen a fait plus de 7.400 morts et quelque 40.000 blessés depuis deux ans, selon l'Organisation mondiale de la santé. Cependant, en janvier, le coordinateur humanitaire de l'ONU au Yémen, James McGoldrick, a cité un bilan plus lourd, faisant état de plus de 10.000 civils tués.

Mardi 21 Février 2017

Lu 390 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs