Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Quand tombent les masques à Boumerdès




Quand tombent les masques  à Boumerdès
Voilà qui est clair. De nouveau, les masques tombent à Alger. Ce que la presse marocaine écrivait, souvent selon des sources qui refusent de décliner leur identité, est maintenant relaté en live par des témoignages bien vivants. La chaîne de télévision 2M a dévoilé le jeu pathologique d’Alger qui dure depuis des décennies déjà. Deux témoins oculaires retracent les contours d’une histoire bien insolite … Les services de renseignements en connaissaient les détails, l’on connaissait les grandes lignes, mais là, l’on a le tracé et le …direct.
L’émission «Moubacharatan maakoum», diffusée mercredi 10 septembre 2014, a cette fois-ci donné la parole à des témoins ayant vécu l’un des épisodes d’une guerre que livre Alger au Maroc. Deux personnes originaires des provinces du Sud sont venues relater un épisode de la guerre menée par un voisin à la fois quelque peu envieux et cupide ... Pas d’ambages, les mots et les explications sont on ne peut plus clairs. Des preuves tangibles sur un complot bien établi… Bref, de l’autre côté d’Oujda, le Maroc est un ennemi à abattre, à tout prix.  
Embrouiller se transforme ainsi en un « métier » payant. Une profession qui fait que certaines personnes sans emploi connu vivent à Laâyoune au rythme des hommes d’affaires. Les connexions permanentes sont onéreuses… Des agents qui travaillent sur la base d’un plan bien défini. Cela commence par aller chercher des jeunes dans les provinces du Sud, les recruter à la faveur d’offres et de tentations matérielles alléchantes, les enrôler dans une guerre d’usure contre le Maroc et surtout leur faire comprendre qu’ils sont en train de défendre leur propre cause…
Les moyens : leur procurer des gadgets électroniques de pointe assez chers pour des revenus modestes, leur promettre un avenir assuré, les mobiliser et leur dresser les plans d’action qu’ils doivent mettre en œuvre (Gdim Izik, Assa, Maâta llah, cité universitaire de Rabat, l’université d’Agadir…) Bienvenue la tourmente.
Les deux témoins dont on a dissimulé l’identité, raison sécuritaire oblige, avaient pris part à l’«Université d’été» de Boumerdas, en Algérie, du 1er au 23 août 2014. Ils n’ont pas hésité à tout déballer.  Un coup mortel porté aux responsables du Polisario qui voient leurs rangs infiltrés, mais surtout à Alger qui se retrouve, encore une fois, face à une vérité inaliénable. L’on avait point de doute : Alger bloque toutes les issues à une solution durable dans la région … Avec des témoins, cela devient un crime de lèse-voisinage.
 

Mustapha Elouizi
Samedi 13 Septembre 2014

Lu 2082 fois


1.Posté par mohamed le 12/09/2014 21:24
Alger mène une guerre médiatique et propagandiste contre le Maroc via son instrument politico drs pris en otage et priver de liberter d expressions «le fantoche polisario».
Tout les moyens sont bon pour déstabiliser «celui qui la délivré du colonialisme»le maroc,la machine drs n a aucune limite dans sa propagande ,rumeur,mensonge ,insulte ect ......tout une équipe voué a sa cause se lance dans des polémiques aussi loufoques que méprisables,medias,réseaux sociaux ect rien ne les freines.
Mais le Maroc est ses 14 siècle d histoires reste intouchable aux aboiements ridicules du petit drs.

2.Posté par Khalid le 14/09/2014 13:59
Si les chaines marocaines avaient depuis 20 ans régulièrement réalisé et diffusé de telles émissions, cela aurait certainement contribué à mieux éclairer les milieux étrangers sensibles à la propagande d'Alger. Mais mieux vaut tard que jamais. Cependant si ces émissions ne devaient être programmées qu'à l'approche de réunions du Conseil de sécurité ou à la veille de remise de rapports au SG de l'ONU, ce serait une erreur. Ceci étant, il faut noter que le refus des Algériens invités à débattre est un élément intéressant:cela montre qu'ils ils n'ont pas le courage de s'exprimer, soit parce que leurs arguments ne font pas le poids face à la vérité historique et au progrès des thèses marocaines, soit parce que la Mouradia le leur interdit de toutes les façons, ce qui revient à dire qu'elle est impliquée jusqu'au cou dans cette question, qu'elle a peur de déclarations incontrôlées, et qu'il n' y a pas de liberté d'expression dans ce pays. J'ai par ailleurs remarqué deux grands absents dans ce débat:d'abord la mention des 350.000 Marocains expulsés en 1975, ensuite la diffusion d'une video de YOUTUBE où Boumedienne déclarait devant tous les chefs d'Etat Arabes réunis à Rabat en 1974 qu'il soutenait toute solution maroco-mauritanienne pour mettre fin à la présence espagnole au Sahara. Ces deux événements sont très utiles à la fois pour entretenir la mémoire des jeunes Marocains, et pour informer les jeunes Algériens qui sont matraqués par la propagande belliqueuse du régime des généraux, car il est évident que cette émission était largement suivie de l'autre côté d'Oujda.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs