Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Quand rester assis tue plus que la cigarette




Quand rester assis tue plus que la cigarette
Le meurtre parfait existe. Qui dit meurtre parfait dit assassin invisible. En effet, qui irait suspecter une pauvre chaise, et pourtant, elle pourrait bien vous tuer sans que vous vous en rendiez compte. Vos amis, vos collègues ne cessent de vous mettre en garde contre la cigarette. Mais ce qu’ils ignorent, c’est que si le tabac vous tue en effet à petit feu, c’est bien votre chaise de travail, de réunion, votre canapé qui pourraient en fait avoir votre peau.
Comme le rappellent différentes enquêtes, nous passons en effet de plus en plus de temps assis. Alors qu’il y a encore des centaines, voire des dizaines d’années, les hommes passaient le plus clair de leur temps debout à chasser, ou dans les champs à travailler, les dernières générations restent assises devant leurs écrans d’ordinateur… à tel point que le temps passé assis atteint 9,3 heures par jour, plus que le temps passé à dormir, équivalent à 7,7 heures.
Or rester longtemps les fesses posées sur une chaise, ou un canapé n’est pas vraiment conseillé par les médecins, plutôt le contraire en fait. Rester assis six heures ou plus augmenterait donc le risque de mourir de 40% dans les quinze ans qui suivent par rapport à une personne qui passerait trois heures ou moins bien installé au fond de son fauteuil.
Comment rester assis peut-il être aussi dangereux pour la santé ? Tout simplement parce qu’une telle activité, ou plutôt non-activité, ralentit le métabolisme humain réduisant notamment les taux du bon cholestérol HDL, mais augmentant les risques de maladies cardiaques, mais aussi de diabète de type 2, ou encore de cancer du sein ou du colon. L’inactivité est bien évidemment également liée à l’obésité. Or cette dernière, désormais plus meurtrière que la malnutrition comme le révélait une récente étude publiée dans la revue médicale The Lancet, pourrait tuer 35 millions aux États-Unis quand la cigarette ne serait responsable «que» de 3,5 millions de décès.
Des chercheurs australiens ont par ailleurs montré que pour chaque heure supplémentaire pendant laquelle une personne s’assoit pour regarder la télévision, son risque de mourir augmente de 11%. Et l’étude est d’autant plus à prendre en considération qu’elle concernait un large éventail de personnes puisque les scientifiques se sont intéressés à près de 9.000 personnes. Et les médecins d’expliquer que rester assis neuf heures par jour est une «activité létale».
Ne pensez pas que faire du sport après être resté assis longtemps vous sauvera. En effet, les médecins expliquent qu’être sédentaire pendant neuf heures au bureau est mauvais pour la santé qu’on regarde la télévision ensuite chez soi ou qu’on fasse de l’exercice plus tard à la salle de sport. Ainsi, rester assis est mauvais, que l’on soit obèse ou un véritable sportif.
Mais n’ayez crainte, il existe des solutions à ce problème de sédentarisation. Quand certaines personnes préconisent ainsi par exemple les rendez-vous professionnels au grand air en se baladant à la place d’une rencontre dans un café, des chercheurs tentent de modifier les environnements de travail pour encourager plus de mouvements. En attendant que la solution miracle soit trouvée, n’hésitez pas à sortir vous aérer le temps de la pause déjeuner, et de vous dégourdir les jambes tout au long de la journée. Les scientifiques assurent que marcher permettrait d’éviter les pertes de mémoire, et cela pourrait bien vous sauver la vie.

Atlantico
Samedi 2 Février 2013

Lu 692 fois


1.Posté par chebli le 04/02/2013 09:10
Votre article est d'une importance capitale pour tous cadres ou autres personnes qui restent assis plus de 10 heures par jour, soit en surfant sur leurs ordinateurs ou en regardant la télévision.
Ce que je vous raconte est vrai pour l'avoir constaté avec mon fils qui, pour lancer sa société, passait plus de 15 heures par jour derrière son écran. Il s'en est suivi de cet état une obésité, un tassement de ses vertèbres et avec des douleurs lombaires qui l'ont obligé à consulter un spécialistes de la colonne vertébrale et nutritionniste. Devant cet état des choses mon fils n'a eu qu'un moyen pour s'en tirer à bon compte : marcher d'avantage en plein air, suivre un bon régime diététique et son état de santé s'est trouvé alors nettement meilleur.
NB: Pour plus de renseignements, contactez-moi au 0661375717 Mail: job.evem@gmail.com


Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs