Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Quand pizza rime avec rupture du jeûne en Italie




Quand pizza rime avec rupture du jeûne en Italie
Mois de piété et d'abstinence, le Ramadan est également un mois où le jeûneur aime s'adonner aux plaisirs du palais en garnissant sa table de toutes sortes de mets et saveurs dont foisonne la cuisine marocaine.
Mais si cela est évident pour le citoyen marocain vivant au Maroc qui, outre les mets et gâteaux fait maison, peut, selon ses moyens, ramener dans son panier une variété de préparations, tout aussi succulentes les unes que les autres, dont regorgent les étalages des commerces en ce mois sacré, cela l'est beaucoup moins pour son concitoyen vivant à l'étranger.
En Italie où les plats nationaux sont la pizza et les pâtes -bien que les Italiens s'en défendent en arguant que leur cuisine est autrement plus riche et variée- le jeûneur se trouve souvent dans l'obligation de puiser dans ce répertoire culinaire, par ailleurs riche en saveurs et arômes, pour garnir sa table à l'heure de la rupture du jeûne.
A défaut de commerces au coin de la rue qui proposeraient des spécialités marocaines et qui mettraient à portée de main “chebakya”, “Rghifat” et autres délices du pays, c'est en effet souvent la pizzeria, avec son étalage appétissant, qui s'offre à proximité, au jeûneur aux envies insatiables.
Souvent à l'heure de la rupture du jeûne, l'on doive ainsi se contenter d'un bol de soupe aux légumes, de dattes et de pizza.
Il va sans dire que les Italiens n'ont pas leurs pareils pour préparer la pizza qu'ils confectionnent avec une grande dextérité en utilisant des ingrédients qui, à la différence de ce que certains peuvent penser, sont d'une grande variété puisqu'on en trouve tout aussi bien au poisson et aux fruits de mer, qu'aux légumes (pommes de terre, aubergine, courgette, tomate, artichaut.etc) et même au chocolat. Un éventail large dans lequel le jeûneur trouve matière à choisir selon ses goûts et préférences. La vente de la pizza en portions (al taglio), dont la dimension est décidée par l'acheteur lui même, offre au jeûneur la possibilité d'en ramener chez lui plusieurs variétés qu'il savoure délicieusement à l'heure du Moghreb.
La pizza se révèle particulièrement pratique lorsque le jeûneur, qui est soumis aux mêmes contraintes que celles auxquelles le reste de la population est assujettie, se trouve contraint de se sustenter sur le lieu de travail. Un morceau de pizza fait dans ce cas l'affaire en attendant le retour à la maison.
Il va sans dire que les plus perspicaces d'entre les Marocains rentrent de vacances du pays en ramenant dans leurs bagages des gâteaux marocains, une manière de se rappeler cette ambiance enveloppée de senteurs, où le festif se mêle au religieux, qui fait assurément le charme du Ramadan au Maroc. Ce souvenir meuble souvent les discussions, empreintes de nostalgie, des ressortissants marocains appelés, pour une raison ou une autre, à passer le mois sacré hors de leur pays et loin des leurs. Attachés à leur pays et à ses traditions, c'est le cœur serré qu'ils vivent les frustrations de l'éloignement, particulièrement pesantes en ce mois sacré. Et la pizza n'est certainement pas pour les en rapprocher bien qu'elle se soit exportée dans le monde entier. 30 milliards, C'est le nombre de pizzas consommées dans le monde, chaque année. 10, c'est le nombre de kilos de pizzas consommées en France, en une année et par habitant, contre 5 seulement en Italie et 13 aux Etats-Unis.
.2 millions, c'est le nombre de tonnes de fromage utilisées dans le monde pour la fabrication de pizzas.
.18, c'est le pourcentage du chiffre d'affaires d'une pizzeria consacré à l'achat de matières premières (contre 25% pour un resto classique).
.200, c'est le poids en gramme d'une part moyenne de pizza.
.1000, c'est le prix en dollars de la pizza la plus chère du monde, proposée par un restaurant New-Yorkais. Elle est composée de 4 sortes de caviar, de queue de homard, d'œufs de saumon, de wasabi et de crème fraîche.
.12, c'est le nombre de tonnes de pizzas consommées chaque année aux Etats-Unis, ce qui place les Américains premiers mangeurs de pizzas. Les Français sont en 2ème position avec 10 tonnes, devant les Italiens avec 9 tonnes.

MAP
Vendredi 18 Septembre 2009

Lu 492 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs