Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Quand les communautés s'approprient l'école publique : Le PACREP s’installe à Essaouira




Quand les communautés s'approprient l'école publique : Le PACREP s’installe à Essaouira
«Participation de la communauté à la réforme de l'enseignement primaire (PACREP) », est l'intitulé du projet initié par la Near East Fondation (NEF) en partenariat avec l' Académie régionale de l'éducation et de la formation de Marrakech-Tensift-El Haouz, avec pour objectifs l'implication effective de tous les partenaires sociaux des zones rurales dans la gestion, le soutien, le suivi et l’évaluation de la réforme de l'enseignement primaire, la gestion rationnelle des ressources financières et humaines. L’objectif étant de favoriser toute activité en mesure de soutenir et de consolider un enseignement de qualité dans les zones impliquées dans le projet, le développement et l'encouragement de toutes les initiatives des populations locales visant à améliorer les conditions dans lesquelles  s'effectue l'action éducative et à optimiser son rendement, la coordination et la canalisation des efforts en vue d'une action collective dans le domaine de l'enseignement primaire dans les zones rurales.
Jeudi 28 janvier 2010, la ville des alizés a abrité  la cérémonie de présentation et  de démarrage du projet, et  la  signature de conventions de partenariat entre la NEF d'une part, et les délégations du MEN à Essaouira et Chichaoua en présence de Mustapha Aadri, délégué du MEN à Essaouira, le représentant du délégué de Chichaoua, Abdelkhalek Andam directeur de la NEF au Maroc, et Ahmed Biggi chargé du volet pédagogique du PACREP. La démultiplication du PACREP dans huit écoles primaires rurales desdites délégations fait suite au succès de l'expérience pilote entreprise depuis quelques années dans la région de Souss-Massa-Draâ. Un processus  assez positif qui a permis, entre autres, la mise à jour et la légalisation du statut des APTE de 24 écoles, la formation  des membres des APTE dans les domaines de l'approche participative, l'approche genre et développement, le montage et la gestion des projets.
La NEF, Organisation non gouvernementale internationale fondée en 1915 pour venir en aide aux réfugiés américains durant la première Guerre mondiale, dispose d’une représentation dans huit pays y compris le Maroc où elle s'est installée depuis 1987 à la province de Ouarzazate, en entamant son intervention avec un projet de chèvres laitières en vue d'améliorer l'état nutritionnel  des femmes rurales et de leurs enfants.
Forte du succès du projet d'implication de la communauté pour la réforme de l'école primaire ICREP dans les montagnes du Haut Atlas, la NEF a lancé le PACREP dans la région de Souss-Massa-Draâ en septembre 2007 dans le but d'une amélioration durable de l'enseignement primaire dans les zones rurales de cette région.
La recherche du consensus entre les différents intervenants dans l'entourage immédiat de l'école primaire est un  souci majeur du PACREP qui favorise la prise de décision collective et l'implication des composantes de la communauté locale dans l'action pour soutenir la scolarisation   en milieu rural. La démarche de recherche et de réalisation du consensus a permis, entre autres, la mobilisation de toutes les parties concernées par la question pédagogique, la confrontation des idées et la mise en synergie des moyens et des potentialités locales en vue de faire aboutir la généralisation de la scolarisation des enfants, les filles surtout, l'amélioration de la qualité de l'enseignement, et la lutte contre le fléau de la déperdition scolaire. De ce fait, l'école devient l'affaire de tous et la communauté n'épargne aucun effort pour lui donner un second souffle.
Les associations des parents et tuteurs des élèves APTE sont considérées comme acteur principal dans le PACREP qui leur assigne un rôle principal dans la mise en œuvre de toutes les activités planifiées. De ce fait, ces structures associatives qui partagent les préoccupations de l'école avec son staff pédagogique et administratif, doivent faire l'objet d'un travail de légalisation de leur statut, de sensibilisation, de mobilisation et de formation de leurs membres pour les habiliter à jouer leurs rôles.

Abdelali khallad
Lundi 1 Février 2010

Lu 533 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs