Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Quand les autorités réagissent après coup dans les zones montagneuses : Initiatives occasionnelles et réalités amères




Quand les autorités réagissent après coup dans les zones montagneuses : Initiatives occasionnelles et réalités amères
Midelt, Anfgou, Agoudim, Tounfit Timahdit ….et toutes les régions montagneuses enclavées et subissant souvent une certaine indifférence, ne suscitent pas que l’intérêt des associations caritatives et autres Marocaines et Marocains sensibles aux malheurs de leurs concitoyens mais aussi celui des pouvoirs publics. Mais combien on aurait aimé que ces régions et leurs habitants soient au centre d’intérêt de ces derniers tout au long de l’année pour alléger leurs souffrances et leur marginalisation avec à la clé la stratégie adéquate. Celle du développement durable et non celle de la charité et de la générosité occasionnelle ou celle qui survient à la suite d’un drame comme ce fut le cas des bébés qui ont péri à Anfgou. La toute dernière initiative du ministère de la Santé dans la région d’Ifrane même si elle répond à quelques drames et colère, mérite d’être citée.
Pas moins de 2400 citoyens ont bénéficié d’une opération à Timahdit. Une campagne multidisciplinaire qui a réjoui les habitants de ces régions qui souffrent de plusieurs maux. Selon le ministère de la Santé, cette campagne a mobilisé environ 40 cadres de la santé publique et nécessité 50 mille dirhams de médicaments.
Si l’initiative du ministère de la Santé est louable, il n’en demeure pas moins qu’elle reste très insuffisante au vu des besoins de la population en matière de santé. Dans ces régions montagneuses du Moyen Atlas, les services de santé laissent à désirer. De Béni Mellal à Ifrane en passant par Khénifra et Midelt, l’infrastructure sanitaire est mal en point et les conditions de travail des cadres  sont pénibles pour ne pas dire plus. Souvent, ce sont des centres de santé ou des dispensaires éparpillés et qui manquent de tout et où l’infirmier est souvent confronté à de sérieux problèmes. Il se contente de conseiller les habitants, du moins faire évacuer les malades vers les hôpitaux dits provinciaux et où souvent on a de la peine à se faire soigner. On ne le dira jamais assez, ces régions montagneuses enclavées dans les hauteurs ont besoin d’une stratégie et d’une politique de développement  à même de les faire sortir de leur isolement et leur marginalisation. Et pour ce faire, il faut créer une instance de développement durable qui, à travers des programmes de tous les ministères, fera de ces régions une valeur ajoutée à l’économie nationale et non le contraire. Lorsqu’on connaît les richesses minières, agricoles, forestières, touristiques et autres, on s’aperçoit que ces régions sont riches et n’ont pas besoin de    charité mais d’une agence de développement à l’instar de celle du Nord et des provinces du Sud pour bénéficier de leurs propres richesses et assurer leur propre émancipation. A bon entendeur !

KAMAL MOUNTASSIR
Mercredi 26 Décembre 2012

Lu 558 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs