Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Quand le Polisario prend les vessies pour des lanternes

Gisements chimériques sur territoires inexistants




Quand le Polisario prend  les vessies pour des lanternes
Au moment où le président et les membres du conseil municipal de Laâyoune recevaient l’adjoint du rapporteur spécial de l’Union européenne (UE) pour les droits de l’Homme, Jonathan Lis, en visite à Laâyoune où il avait pris contact avec de nombreux acteurs associatifs et politiques de la région qui ont tous réitéré que l’unique solution au problème du Sahara consiste en l’application de la proposition marocaine d’autonomie et de régionalisation avancée, M’Hamed Khadad qui assure la mission de coordination avec la Minurso, en plus d’être l’un des hommes de confiance de Mohamed Abdelaziz, déclarait: «Le Front Polisario est en train de chercher les moyens à même de lui permettre l’exploitation des ressources naturelles des territoires libérés du Sahara occidental», (sic).
Le même Khadad avait présidé  les 7 et 8 mars derniers, la délégation du Polisario à la réunion de Londres, avec les représentants de «sociétés pétrolières britanniques» qui avaient soumissionné l’offre de licences de pétrole et de gaz sur le littoral du Sahara marocain, lancé le 17 mai 2005. Une année plus tard, le Front signait neuf «accords» avec des «compagnies internationales».
M’Hamed Khadad, natif d’Atar en Mauritanie, a avancé que le Front avait signé un projet de contrat avec une firme australienne, dont il a, sans surprise, tu le nom, pour le lancement des travaux de recherche de gisements de fer, or et uranium dans lesdites régions. Ce contrat «ne sera opérationnel, lance-t-il, pince-sans-rire, qu’après l’adoption par le conseil national (pseudo-parlement du  Polisario), de la loi sur les mines, en cours d’examen».
Rappelons qu’en 2006, le Polisario avait lancé un tout aussi fantasmagorique appel d’intérêt pour la recherche de pétrole on shore, suscitant étonnement et dérision. Le ministre des Affaires étrangères de l’époque, Mohamed Benaïssa avait adressé une lettre au secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, dans laquelle il lui expliquait que  «la zone tampon qui a été conservée entre le mur de sécurité et la frontière avec l’Algérie était destinée à atténuer les tensions entre les deux pays et à éviter tout risque d’escalade et il n’a jamais été question de consacrer une division du territoire ou de légitimer la notion de “territoire libéré”, puisqu’il s’agissait d’une zone tampon inhabitée».A noter que le Polisario considère que les territoires si prétendument libérés sont au nombre de huit :Aghouinit, qui abrite un siège de la Minurso, Amgala, Bir Tirissit, Douguej, M’Hairiz, un autre siège de la Minurso y est installé, Mijek, Zoug et le plus connu de la liste, Tifarity.
Et pour des dirigeants mercenaires qui, sans scrupules, exploitent à leur profit, les aides internationales destinées aux pauvres séquestrés des camps de la honte, l’attrait du pétrole, de l’or, ou de l’uranium … (rien que ça !), bien que trop hypothétiques, et sur des «territoires» non moins hypothétiques doit leur permettre de caresser bien d’autres rêves de s’engraisser.

Ahmadou El Katab
Lundi 2 Septembre 2013

Lu 1482 fois


1.Posté par azzedine haddam le 02/09/2013 23:41
Le polisario ne serait pas a sa premiere tentative de chercher a leurrer le monde par ses declarations absurdes et insolites dont ce mouvement separatiste se servirait de temps a autre pour tenter de sortir de son isolement total au niveau regional et meme mondial.

Le polisario est conscient de son discredit total a travers le monde depuis qu il s'est decouvert une autre vocation terroriste en s'associant au groupe terroriste d'Alqaida au mahgreb pour s'adonner au trafic de vente d'armes que les mercenaires de Marrakchi le traitre avaient ramene lors de leurs sejour de libye ou ils etaient partis sur ordre d Alger pour aider le bourreau de khedafi ,parrain du polisario a massacrer son propre peuple.

Le polisario ne s'etait pas limite a ce trafic d'armes ,mais en connivence toujours avec l Aqmi (organisation terroriste creee par alger)il se serait specialise dans les enlevements des occidentaux pour reclamer des rancons a leurs pays europeens au vu et au su de la securite militaire algerienne presente sur les lieux depuis des decennies et qui serait complice dans ces trafics dont celui egalement de la drogue dure en provenance de l Amerique latine et destinee aux marches europeens.

D'autre part les chefs du polisario sont impliques dans des detournements des aides de produits alimentaires fournis par des ONG internationales et destinees aux malheureux sequestres de Tindouf,qu ils revendent en Mauritanie, ce qui leur a permis de s'enrichir bougrement a travers ces trafics illicites et retrogrades au detriment du bien etre des milliers de saharaouis marocains pris en otage par le polisario incarceres a la prison a ciel ouvert de Tindouf depuis quatre decennies.

Le polisario est conscient qu il risque de se voir lacher par alger qui ne pourrait plus continuer indefiniment a investir des milliards de $ ,dans une aventure sans lendemain, ce qui contraidrait les chefs du poisario a continuer a faire parler d'eux a travers des declarations insolites et ridicules qui n'interssent plus personne au monde a part peut etre les harkis d'alger.

Le polisario agonise politiquement et financierenent depuis la disparition tragique de Khedafi son parrain,il serait mort cliniquement parlant et toute sa propadande infructueuse ne lui serait d 'aucune reelle utilite.

l'Onu se devrait de s'interesser comme il se doit aux milliers de sequestres de Tindouf qui vivent un calvaire permenent depuis quatre decennies et dont le regime d'alger continue meme de facon categorique de refuser a aujoud hui le recensement onusien de ces ""refugies""saharaouis qui seront quelques 14 a 16.000 vrais originaires du sahara marocain sur les 70.000 declares abusivement par alger.

.les autres habitants entasses par le regime algerien dans des camps de Tindouf sont des algeriens du sud de l'algerie,des mauritaniens et des africains subsahariens qui ont fui la famine et la guerre dans leurs pays pour s'installer a Tindouf avec la benediction des harkis d'alger qui cherchaient a les faire passer pour des "refugies sahraouis" pour induire le monde exterieur en erreur.

Le polisario sait qu il est fini car le monde a fini par decouvrir la supercherie de ses maitres d'alger, pour qui le but recherche ne serait pas de defendre les interets du soi-disant peuple "saharaoui " qui n'est autre qu' une creation d'alger,mais l'envie folle de disposer d'une ouverture sur l'atlantique pour desenclaver l'algerie qui ne possede qu 'une fenetre minuscule sur la mediterranee .

L'ouverture maritime sur l atlantique etait un reve utopique qui hantait feu Boumediene jusqu a sa mort .

Le defunt Boukharoba de son vrai nom qui cherchait vainemnet de son vivant a realiser une ouverture sur l atlantique pour son pays au detriment de l'integrite territoriale du Maroc avait laisse un testament bizzarre aux harkis ses heritiers celui de mettre le caillou au sabot du Maroc pour empcher tout developpement de ce pays voisin de l'algerie car dit-il,le Maroc constituerait selon lui un danger pour la securite nationale de l'algerie..

2.Posté par mohamed le 03/09/2013 07:19 (depuis mobile)
On peut le dire aujourd hui le polisario est mort c est l algerie qui parle en sont nom .

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs