Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Quand café rime avec lecture




Certains cafés de la ville de Béni Mellal se transforment durant les journées de ce mois béni de Ramadan en espaces consacrés aux plaisirs de la lecture prisés par les amoureux du livre, une initiative de nature à promouvoir la culture de la lecture dans la société locale. Le mois sacré de Ramadan devient ainsi, pour certaines personnes, une occasion de consacrer davantage de temps à la lecture, notamment du Saint Coran, des livres dédiés aux sciences de la religion ou des journaux, revues et magazines.
Les longues journées de ce mois sacré offrent aux amateurs de la lecture la possibilité de lire le plus grand nombre possible de romans ou de livres traitant de différentes thématiques, ainsi que de se tenir informés des  dernières tendances et événements d'actualité politique, économique, sportive et culturelle sur les plans national et international. Si en dehors du Ramadan ces lecteurs sont habitués à consommer du jus de fruits, du café ou du thé dans ces mêmes cafés, ce mois béni ne leur permet pas ce luxe. Toutefois, leur intérêt pour la lecture n'est aucunement affecté par cette situation imposée par le jeûne.
Certains cafés de Béni Mellal ont aménagé spécialement leurs terrasses et leurs espaces verts pour accueillir des lecteurs, leur offrant des tables interposées et des chaises, ainsi que des dizaines de journaux, magazines et revues. Ces espaces deviennent ainsi une espèce de cafés littéraires où les lecteurs peuvent même échanger et débattre de différentes questions d'actualité  nationale et internationale ou de sujets d'intérêt commun.
Beaucoup d’habitants de Béni Mellal ont apprécié cette initiative prise par certains gérants de cafés qui encouragent de cette façon les Mellallis à consacrer quelques moments de la journée à la lecture.  Ces cafés, dont l'exemple devrait être multiplié au niveau de tout le Royaume, sont des espaces à même de promouvoir davantage la culture de la lecture et rapprocher le livre des citoyens et des jeunes en particulier pour renforcer leurs connaissances et développer leurs facultés intellectuelles, tout en leur permettant de partager leur plaisir de lire avec d'autres amoureux du livre. Il s'agit, sans nul doute, d'une initiative qui pourrait donner lieu à l’éclosion à Béni Mellal de cafés littéraires proprement dits où les Mellalis pourraient se réunir pour parler de littérature, échanger des idées, écouter des extraits de livres lus par des comédiens ou assister à des spectacles, tout en dégustant un café ou une autre boisson.

Jeudi 9 Juillet 2015

Lu 535 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs