Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

«Qra tewsal», une nouvelle initiative lancée à Casablanca

Casa Transport et l’Association des jeunes leaders boostent la lecture




«Qra tewsal», une nouvelle initiative lancée à Casablanca
«Je n’ai jamais eu de chagrin qu’une heure de lecture n’ait dissipé». Cette citation de Charles Montesquieu transcende la lecture en la plaçant à un stade supérieur que sont loin d’atteindre les Marocains. La lecture étant pour la plupart d’entre eux le cadet de leurs soucis, car ils lisent peu pour ne pas dire pas du tout. C’est pourquoi des initiatives sont entreprises de façon régulière et essaient, autant faire se peut, de donner  le goût de la lecture à nos concitoyens. La dernière en date, est celle entreprise par  l’Association des jeunes leaders marocains de la Faculté de droit de Settat en partenariat avec  la société Casa Transport. Ils apportent ainsi leur pierre à l’édifice en  lançant l’action «Qra tewsal» (Lis, et tu arriveras). Une  semaine durant, et ce du 2 au 7 décembre courant, la lecture sera placée au centre de tous les intérêts dans le tramway de Casa.
Il s’agit de la première édition initiée par la société Casa Transport  comme l’explique un communiqué de ladite société: «Cette première édition est le fruit de l’engagement de plusieurs acteurs, associatifs, culturels, médias et entreprises visant à encourager la lecture et à offrir aux voyageurs du tramway des livres divers, romans, poésies, ouvrages, presse et magazines». En guise d’encouragement, certains organes de presse nationale se sont prêtés au jeu et se sont même engagés à offrir gracieusement leurs publications mises à la disposition des voyageurs. Ce faisant, peut-être bien que le geste de feuilleter au moins un livre intégrera le quotidien de tous. En attendant, la réalité est loin d’être réjouissante et des chiffres sont là pour en faire part. Les Marocains lisent 2 heures par an alors que les Européens comptabilisent 200 heures durant la même période. Pire encore, les Marocains ne lisent que 2,5 livres par an et une personne sur dix n’en lit aucun. Loin des chiffres,  il suffit de faire un tour dans les bibliothèques pour constater qu’il n’y a pas grand-monde. Des constats effarants qui choquent plus d’un. Comment en est-on arrivé là ? Chacun y va de son explication. L’analphabétisme, la faiblesse du système éducatif, l’engouement particulier des jeunes pour l’Internet, toutes ces raisons et bien d’autres autres ne font que noircir davantage le tableau. Une situation fort préoccupante qui n’a pas manqué d’interpeller la société civile. C’est dans ce cadre qu’est née l’initiative « lecture pour tous » il y a quelques mois déjà. Le maître mot étant d’inciter tout un chacun à lire. Toutes ces initiatives n’ont pas la prétention de transformer des Marocains en «rats des bibliothèques» mais au moins d’éveiller leur esprit à la beauté de la langue.

Nezha Mounir
Mercredi 4 Décembre 2013

Lu 721 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs