Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Qatar enquête sur un incendie meurtrier : Des interrogations sur les règles de sécurité




Qatar enquête sur un incendie meurtrier : Des interrogations sur les règles de sécurité
Les autorités du Qatar enquêtaient mardi sur l’incendie du plus grand centre commercial de Doha, qui a fait 19 morts, tous expatriés dont 13 enfants, et suscπité des interrogations sur les manquements aux règles de sécurité.
Le prince héritier du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, a ordonné la formation d’une commission d’enquête sur l’incendie du Villaggio, qui aurait été provoqué selon le général de la Défense civile Hamad Othman Dahimi par un court-circuit, une négligence ou un mégot de cigarette.
L’incendie a fait, selon le ministère de l’Intérieur, «19 morts, dont 13 enfants —sept fillettes et six garçons—, quatre puéricultrices et deux membres de la Défense civile».
Selon différentes sources officielles, quatre enfants espagnols, un français et trois néo-zélandais figurent parmi les victimes. La presse locale a indiqué qu’un enfant sud-africain et une puéricultrice sud-africaine ont péri ainsi qu’un enfant japonais, un jordanien et un égyptien.
Trois puéricultrices philippines sont mortes ainsi qu’un pompier marocain. On ignore la nationalité du dernier enfant et du deuxième pompier.
Le Qatar compte une population de moins de deux millions d’habitants, en majorité des étrangers. Le ministre de l’Intérieur, Abdallah ben Nasser Al-Thani, a assuré que les secours étaient arrivés sur les lieux quelques minutes après l’alerte provenant du Villaggio.
Rapidement, ils ont localisé «20 enfants dans une crèche du complexe et tous les efforts se sont concentrés sur leur évacuation», a-t-il dit, précisant que les pompiers avaient dû pénétrer par le toit pour évacuer les enfants encerclés par les flammes, les escaliers menant à la crèche située au premier étage du centre commercial s’étant effondrés.
Le ministre de la Santé, Khaled al-Qahtani, a annoncé que 17 personnes avaient été blessées dans l’incendie, en majorité des pompiers.
En dépit de la célérité des secours, les commentateurs s’interrogeaient mardi sur les manquements possibles aux règles de sécurité qui seraient derrière le lourd bilan du sinistre. «Il est anormal qu’un centre commercial de la taille du Villaggio connaisse de tels manquements aux règles de sécurité», écrit ainsi le quotidien Al-Raya. «Il est anormal que que les gens sur place aient attendu sans rien faire alors que les flammes dévoraient les victimes», dénonce le journal.
«Certains diront que c’est le destin mais de telles négligences atteignent le niveau d’un homicide volontaire», ajoute-t-il.
Le témoignage d’un journaliste néo-zélandais, Tarek Bazley, évoque l’impréparation du personnel devant une telle situation d’urgence.
«Il y avait un manque total de planification, de coordination concernant l’évacuation des personnes présentes», a-t-il raconté sur Radio New Zealand.
«J’ai d’abord entendu une vague alarme à incendie, qui faisait plutôt penser à la sonnette d’une porte pour être honnête», a-t-il dit. «Après un quart d’heure, j’ai demandé au personnel de l’aire de jeux, où je me trouvais avec mes enfants, si nous devions nous inquiéter de quelque chose. Il a répondu +non, attendez, en général c’est une fausse alarme+», a ajouté Tarek Bazley.
«Dix minutes plus tard, quelqu’un d’autre, un visiteur, a traversé l’aire de jeux en criant +tout le monde dehors, il faut sortir, la moitié du centre commercial est en feu+».
D’une surface de 125.000 m2, le Villaggio Mall, ouvert en 2006, compte des boutiques, des restaurants et des salles de cinéma, et est traversé de canaux sur lesquels il est possible de faire des promenades en gondole. 

Libé
Mercredi 30 Mai 2012

Lu 389 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs