Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Province d'Ifrane : Le feu ravage une forêt de chêne vert et chêne zen




Province d'Ifrane : Le feu ravage une forêt de chêne vert et chêne zen
Un grave incendie s'est déclenché samedi dernier vers 12h50 dans la région de Tizi N' Ourhmari relevant de la commune rurale de Bensmim.
Selon des sources officielles, cet incendie a ravagé quelque cinq hectares d'une forêt de chêne vert et de chêne zen dont deux hectares ont été gravement consumés dans la région d'Ougmas à mi- chemin entre les villes d'Ifrane et Azrou.
Les causes de cet incendie qui a été maîtrisé vers 18h00 par les soldats du feu d'Ifrane et Azrou, les éléments des eaux et forêts, les forces auxiliaires et un avion Canadair de la Gendarmerie Royale restent inconnues bien que l'on parle d'un acte criminel, d'autant que l'on a relevé pas moins de cinq foyers de départ de feu.
Il convient de rappeler que les incendies constituent une cause principale de détérioration du patrimoine forestier national.
A titre d'exemple, de janvier à juillet de l'année 2010, 213 feux de forêt ont été déclarés au niveau national ravageant ainsi une superficie de 1133 ha.
Cette superficie est repartie en 287 ha de formations arborées, 70 ha d'essences secondaires et 776 ha de tapis herbacé et d'alfa.
En termes de répartition géographique des superficies touchées, la région du sud-ouest (Taroudant, Tiznit, Agadir et Chtouka Ait Baha) figure en première place avec 46 départs de feu touchant 535 ha, suivie du Haut-Atlas (Essaouira, Marrakech et Chichaoua) avec 15 départs de feu touchant 239 ha et de l'Oriental (Oujda, Nador, Taourirt, Jérada et Berkane) avec 33 départs de feu touchant 114 ha, précise le communiqué.
L'historique des incendies de forêt durant la dernière décennie, pour la même période de chaque année (janvier-juillet), fait ressortir une grande variabilité interannuelle en termes de superficies forestières touchées par les feux de forêt.
Les pics sont ceux des années 2000 et 2005, avec respectivement 2780 et 3250 ha incendiés avec toutefois une superficie moyenne brûlée par incendie de 7 ha.
Quant à l'analyse de la situation des incendies de forêt au Maroc, elle montre qu'au cours des 50 dernières années (1960-2009), près de 12.912 incendies ont endommagé 149.292 ha de forêts, soit une moyenne de 2.986 ha par an, avec un maximum en 1983 (11.289 ha) et un minimum en 2002 (593 ha). Cette superficie moyenne annuelle représente 0,05% de la surface totale boisée du pays.
Le nombre d'incendies et les superficies incendiées en forêts marocaines sont jugés relativement élevés, eu égard au taux de boisement très faible du pays (8%), à l'aridité du climat et aux contraintes rendant extrêmement difficile la reconstitution des espaces boisés (reboisement, régénération).

MOHAMMED DRIHEM
Mardi 7 Septembre 2010

Lu 884 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs