Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Province d'Essaouira : Vols, trafic de drogue, et transport clandestin à Tlat Lhanchan




Province d'Essaouira : Vols, trafic de drogue, et transport clandestin à Tlat Lhanchan
La situation sécuritaire devient de plus en plus inquiétante à Tlat Lhanchan située dans la région de Chiadma, province d'Essaouira. Les habitants partagent un sentiment d'insécurité depuis quelque temps, surtout avec la multiplication des actes de vol de voitures et de locaux, et l'accentuation des activités de certains trafiquants de cannabis  dans la commune, sans parler bien sûr de l'amplification du phénomène de transport clandestin au vu et au su des services de la gendarmerie Royale.
Depuis quelques semaines, Tlat Lhanchan a connu plusieurs actes de vols ciblant des taxis, une maison inhabitée appartenant à un résidant français, et le local d'une coopérative féminine située en face du siège de la brigade de la gendarmerie royale ! Les auteurs de cette série de vols n'ont pas été identifiés, et les habitants manifestent une grande inquiétude quant à leur sécurité et celle de leurs biens, tout en s'interrogeant sur les efforts fournis par la gendarmerie pour venir à bout de ces actes criminels.
D'autre part, les citoyens se plaignent des activités de certains trafiquants de drogue et de cannabis dans la commune, à l'insu des services concernés. Une activité illégale qui a donné lieu à un phénomène parfaitement étranger aux coutumes des habitants.
L'anarchie du secteur de transport en commun n'est pas en reste d'autant que les voitures non agrémentées continuent à faire une concurrence déloyale aux grands taxis dans l'indifférence  des éléments de la gendarmerie qui ne font rien pour organiser ce secteur pourtant vital pour les professionnels et la vie sociale et économique de la région.
La brigade de la gendarmerie a changé de chef depuis quelques mois, mais la situation sécuritaire est de plus en plus préoccupante. Des citoyens ont contacté Libé pour exprimer leur profonde inquiétude à l'insécurité qui perdure depuis quelques mois. Les responsables provinciaux sont maintenant dans l'obligation d'intervenir pour réinstaurer un climat de sécurité et de paix, et venir à bout des activités illégales pour que Tlat Lhanchan retrouve sa quiétude, car les campagnes sécuritaires épisodiques n'ont plus aucun effet. 

Abdelali Khallad
Lundi 14 Février 2011

Lu 799 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs