Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Province d'Essaouira : Qui cherche à étouffer le souffle usfpéiste à Tafedna?




La semaine dernière, les forces de la gendarmerie Royale ont procédé à l'arrestation de M'barek Moulid, troisième vice-président de la commune rurale de Tafedna située dans le cercle de Tamanar de la province d'Essaouira, et militant de l'Union socialiste des forces populaires. Cette arrestation a été justifiée par une plainte déposée par une brigade de sûreté nationale qui a été chargée de la préparation des cartes d'identité nationale dans le cadre d'une campagne nationale initiée à ce sujet.
Les membres de ladite commission accusent M'barek Moulid d'avoir porté atteinte à la personne d'un fonctionnaire. Toutefois, les témoignages de plusieurs édiles, citoyens et militants usfpéistes, affirment qu'il s'agit d'une accusation infondée puisque Mbarek Moulid n'a fait, en tant que représentant des citoyens, que demander aux membres de la commission de permettre à cinq citoyens de déposer leurs dossiers comme c’est le cas pour les autres. La commission de sûreté nationale avait refusé auparavant d'accepter les dossiers des cinq citoyens en question sous prétexte que leurs photos ne répondaient pas aux normes requises!
Le secrétariat provincial de l'USFP à Essaouira, dans un communiqué diffusé à l'issue d'une réunion extraordinaire consacrée à l'examen des circonstances qui entourent cette affaire ciblant les militants de l'USFP à Tafedna, a réitéré sa solidarité totale avec M'barek Moulid. Le communiqué a tenu à condamner les visées électoralistes qui ont motivé le montage de cette affaire en vue de se débarrasser définitivement des positions claires de M’barek Moulid. Celui-ci s'est d’ailleurs toujours opposé au massacre de  la commune de Tafedna qui était pourtant classée parmi les plus beaux sites écologiques au Maroc, et qui s'est retrouvée à la merci d'un groupe restreint de spéculateurs qui se sont emparés de la quasi-totalité des magasins censés servir  de dépôts aux pêcheurs du village.
Malheureusement, ces dépôts ont été transformés, sans autorisation ni plan, en appartements et villas servant de centre d'estivage au vu et au su des autorités locales.  Cette situation insoutenable a fait l'objet de plusieurs requêtes et démarches initiées par les militants usfpéistes à Tafedna. Lesquels ont mené un vrai combat contre un puissant lobby qui a su monopoliser la gestion et les décisions au sein de la commune de Tafedna durant plusieurs années.
 Un rapport réalisé par l'Inspection régionale du ministère de l'Habitat en 2001 en réaction à une lettre de Moulid et des marins pêcheurs dénonçant l'exclusion de ces derniers de l'opération de distribution des magasins au port de Tighli, confirme la transformation illégale desdits magasins en bâtiments dédiés à l'estivage, contrairement aux objectifs initiaux du projet. Le rapport attire l'attention sur le caractère illégal des travaux de réaménagement et d'extension dont ont fait l'objet plusieurs locaux. Le conseil communal de Tafedna présidé par l'USFP, dans sa session de juillet 2005, avait tranché en faveur de la démolition de ces bâtiments menacés d'effondrement d'après un rapport réalisé par le bureau des études et des expertises. Cette décision n'a malheureusement pas eu de suite au niveau de la province d'Essaouira. Cependant, le conseil communal a reçu une proposition de deux associations appuyées par les autorités locales, pour réaliser une clôture autour des locaux en question, proposition rejetée par la majorité du conseil communal de Tafedna lors de la session de juillet 2006. A la grande surprise du conseil et des habitants de cette commune, les travaux de réalisation de la clôture ont été entamés  profitant du mutisme total des autorités locales qui n'ont pas réagi aux requêtes du conseil élu.
Il est donc facile de constater que cette affaire survient dans un contexte miné par des enjeux économiques et politiques.

Abdelali Khallad
Samedi 28 Mars 2009

Lu 610 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs