Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Protéger la mangrove tout en aidant les pêcheurs




Aire protégée, le parc national de l'Akanda, au nord de Libreville, doit composer avec une dizaine de villages de pêcheurs nigérians vivant dans une grande pauvreté, qui utilisent sa célèbre mangrove pour faire la cuisine et fumer le poisson. Des ONG tentent de permettre aux Nigérians, installés depuis la fin des années 1970, surnommés "Calabars" comme la péninsule du même nom, de survivre tout en préservant la mangrove et ses oiseaux. Sur place, à une heure à peine de pirogue Libreville, le contraste entre la capitale gabonaise et le dénuement extrême du village de Moka est criant. Entouré de mouches, un enfant vêtu d'un short usé mange sa bouillie, assis sur le sol sablonneux. Cernées de palétuviers dont les pieds baignent dans l'eau salée de la mangrove, les maisons en bois et toits en feuilles ou en tôle ont été maintes fois rafistolées. Un puits délivre pendant 8 à 9 mois de l'année une eau douce brunâtre. Lorsqu'il est sec, les pêcheurs doivent se ravitailler à Libreville. Les zones défrichées par les Nigérians représentent près de 11.000 m2 de mangrove perdue, selon un premier recensement, explique Constant Allogo, directeur exécutif du Centre d'action pour le développement durable et l'environnement, une ONG qui mène des actions dans le Parc avec l'aide de l'Agence française pour le développement (AFD). "On ne peut pas leur interdire la coupe. Elle est indispensable pour leur vie ou plutôt leur survie", souligne-t-il, "Mais on leur demande de le faire de manière rationnelle. De ne pas déboiser complètement un endroit. De privilégier le bois mort".
L'ONG veut aussi construire des fumoirs en terre "où il y a moins de perte d'énergie" tout en tentant de leur faire utiliser de la sciure des usines à bois de Libreville.

AFP
Lundi 10 Mai 2010

Lu 416 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs