Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Promouvoir les technologies développant des solutions aux problèmes affectant les enfants

Création du Fonds de l’Unicef pour l’innovation




Les jeunes entreprises de technologie mettant au point des solutions aux problèmes affectant les enfants les plus vulnérables du monde peuvent désormais solliciter une aide auprès de l’Unicef qui a récemment lancé un Fonds pour l’innovation.
Le Fonds de l’UNICEF pour l’innovation va investir dans de jeunes entreprises de technologie utilisant des logiciels libres, a déclaré l’agence onusienne qui entend ainsi soutenir les initiatives innovantes pouvant apporter des solutions simples aux problèmes des enfants via les technologies innovantes.
L’Unicef explique dans un communiqué que ce fonds va offrir aux innovateurs des pays en développement un dispositif de financement commun pour leur permettre de faire passer leurs projets déjà testés à l’étape suivante.
En effet, «  l’objet du Fonds de l’UNICEF pour l’innovation est d’investir dans des technologies s’appuyant sur des logiciels libres à destination des enfants », a indiqué Christopher Fabian, co-responsable d’Unicef Innovation.
Ce dernier a, par ailleurs, expliqué que « nous chercherons à identifier les possibilités émanant de pays du monde entier, y compris ceux où l’on observe peu d’investissements de capitaux dans de toutes nouvelles entreprises de technologie».
Ainsi, à travers ce fonds, « nous espérons identifier des communautés de chercheurs et les aider à développer des solutions simples aux problèmes les plus urgents pour les enfants », a-t-il assuré.
Selon cette organisation spécialisée des Nations unies, le fonds axe ses investissements sur trois principaux domaines. Le premier concerne « les produits pour les jeunes âgés de moins de vingt-cinq ans visant à répondre à tout un éventail de besoins, l’enseignement et la participation des jeunes par exemple », peut-on lire sur le site de l’agence.
Le second axe porte sur les informations en temps réel facilitant les prises de décisions. Tandis que le troisième axe concerne les infrastructures permettant d’accroître l’accès aux services et aux informations. « Notamment en ce qui concerne la connectivité, l’énergie, le financement, les capteurs et les transports », explique-t-on.
A propos de l’Unicef Innovation, il est à préciser qu’il a précédemment investi dans des solutions technologiques comme RapidSMS, RapidPro et U-Report, qui comptent aujourd’hui des millions d’utilisateurs, selon la même source.
Pour pouvoir postuler à ce financement, les jeunes entreprises désireuses de bénéficier de ce fonds « doivent présenter des projets axés sur des logiciels libres et un prototype en état de fonctionnement. Ces projets peuvent concerner le développement d’une technologie nouvelle ou bien, si celle-ci existe déjà, porter sur son extension ou son amélioration », a précisé l’Unicef dont le fonds aurait déjà réuni quelque 9 millions de dollars des Etats-Unis.
L’Unicef précise que les dossiers seront sélectionnés sur la base de critères prenant compte du « dynamisme de l’équipe, de la pertinence du projet vis-à-vis des enfants et de la possibilité d’une éventuelle valeur, pour l’avenir, des droits de propriété intellectuelle du logiciel libre en cours de création ». 

Alain Bouithy
Lundi 15 Février 2016

Lu 1212 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs