Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Promouvoir le dialogue entre romanciers et cinéastes marocains

Colloque sur "Le récit littéraire et l'écriture cinématographique"




Promouvoir le dialogue entre romanciers et cinéastes marocains
Le président de l'Union des réalisateurs auteurs marocains (URAM), Naoufel Berraoui, a plaidé récemment à Casablanca, en faveur d'un dialogue continu entre les écrivains romanciers et les cinéastes marocains, de manière à enrichir le cinéma par le roman.
En marge du colloque sur "Le récit littéraire et l'écriture cinématographique", qui s’est achevé vendredi soir, M. Berraoui a regretté le manque de collaboration entre les écrivains romanciers et les cinéastes marocains, faisant remarquer que le nombre de romans marocains portés à l'écran par les cinéastes marocains reste minime.
Soulignant l'"imaginaire romancé et fertile" qui marque les romans marocains, il a relevé qu'en raison du manque de contacts et de collaboration, l'intérêt porté par les cinéastes marocains n'est pas en adéquation avec ce potentiel.
Ce colloque, organisé par l'URAM à la médiathèque de la Fondation de la mosquée Hassan II, en collaboration avec les ministères de la Culture et de la Communication et avec le soutien du programme Euromed audiovisuel de l'Union Européenne, visait justement à ouvrir les voies de dialogue entre les écrivains romanciers et les cinéastes marocains et lancer un débat sur le sujet, a-t-il dit.
Cet événement, qui ambitionne aussi de répondre à une demande de proximité dans l'écriture des scénarios, pour valoriser l'imaginaire et la fiction au Maroc, a été marqué par l'organisation d'ateliers de travail destinés à développer et enrichir la transposition de l'imaginaire romancé vers l'image. Plusieurs tables rondes figuraient également au programme de cette manifestation culturelle aux cours de laquelle plusieurs sujets ont été  abordés comme "L'état des lieux de l'adaptation du roman à l'écran au Maroc", "Relation entre l'écrivain et le réalisateur: cas vécus", "Comment passer du roman au scénario" et "Aspects contractuels entre écrivains, éditeurs, scénaristes, réalisateurs et producteurs".
Il est à souligner que des tables rondes animées par des professionnels et experts, ont été organisées lors de cette rencontre. Dont les critiques de cinéma Mohamed Sof, Moulay Driss Jaidi, Hammadi Guiroum et Mohamed Bakrim, l'universitaire Michel Serceau, l'éditrice Laila Chaouni, les écrivains Mohamed Nedali et Jaouad Mdidech, ainsi que les réalisateurs Abderrahmane Tazi, Hassan Benjelloun et Abdelhay Laraki.

MAP
Lundi 13 Mai 2013

Lu 295 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs