Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Promotion de la scolarisation des filles en milieu rural




Le Conseil de la région de Rabat-Salé-Kénitra a approuvé, jeudi, à l’unanimité, lors d'une session extraordinaire, trois conventions de partenariat visant la promotion de la situation des femmes, l’encouragement de la scolarisation des filles en milieu rural, la lutte contre la déperdition scolaire et le financement d'une partie du Plan de développement urbain intégré de la ville de Kénitra.
Ainsi, ledit Conseil a approuvé une convention de partenariat avec le comité provincial de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH) à la préfecture de Salé, le conseil communal et l'Union nationale des femmes du Maroc, portant sur la contribution du conseil au parachèvement des travaux de construction du Complexe la Princesse Lalla Meryem pour la réhabilitation sociale.
Ce projet, dont le coût global est estimé à 10 millions de dirhams (MDH), vise à dispenser des formations au profit des filles déscolarisées, à renforcer les capacités des femmes en leur facilitant l'insertion au tissu socioéconomique et en procédant à la création d'un espace d’épanouissement féminin.
Le Conseil a, également, approuvé, la construction d'une maison de l'étudiante (Dar Attaliba) au lycée Abi Hamid Al Ghazali. Le comité provincial de l’INDH contribuera à hauteur de 3 MDH pour la construction de ce complexe qui se compose d'un R+4, la région de Rabat-Salé-Kenitra avec 4 MDH et la commune de Salé avec 3 MDH, tandis que l'Union nationale des femmes du Maroc se chargera de la réalisation des études, des travaux de construction et de la gestion du complexe.
Par ailleurs, un modèle des classes du préscolaire a été inauguré, jeudi à Rabat, au niveau de l'école primaire Fqih Ghazi, dans l'arrondissement Yaâcoub Al Mansour, en présence d'un parterre d'acteurs associatifs et éducatifs.
L'inauguration de ce modèle intervient dans le cadre d'un partenariat tripartite entre l'Académie régionale de l'éducation et de la formation (AREF) de Rabat-Salé-Kénitra, l’Association "Ladies circle 10" de Rabat (LCR10) et le Conseil de la région.
Le ministère et l’Académie, en partenariat avec l’association, ambitionnent d’améliorer les mécanismes pédagogiques destinés à cet enseignement, est-il noté, précisant que le préscolaire joue un rôle primordial dans le processus d’apprentissage de l’enfant et l’égalité des chances entre les apprenants.
A travers son action, LCR10 vise à développer et améliorer la protection et l'éducation de la petite enfance, en garantissant l’égalité des chances et à contribuer à la réduction du taux d’abandon scolaire, et ce par la mise en place d'espaces aménagés et équipés dans les écoles cibles et le recrutement d'éducatrices qualifiées pour les classes préscolaires.

Samedi 11 Novembre 2017

Lu 1055 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs