Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Projection de “Mémoires de scènes” et “Petits bonheurs” au Festival maghrébin du film




“Mémoires de scènes” du réalisateur algérien “Abderrahim Laloui” et “Petits bonheurs” du réalisateur marocain Mohamed Chrif Tribak ont été projetés, lundi, dans le cadre de la compétition officielle de la 5ème édition du Festival maghrébin du film d’Oujda. Le premier long métrage (110 min) raconte l’histoire du journaliste  Azzedine, qui prépare une adaptation de la pièce de théâtre de Molière “Tartuffe”, pour l’interpréter sur scène.
Les péripéties du film se déroulent dans les années 90, une époque marquée par la montée de violence en Algérie, dans laquelle le protagoniste tente, en compagnie d’une bande de dramaturges amateurs, de faire face aux obstacles et aux défis qui s’opposent à la mise en scène de leur pièce, dans un contexte de violence et de répression.
Le scénario est rédigé par Abderrahim Laloui et Ahmed Benkamla, alors que les  principaux rôles ont été interprétés par les acteurs algériens Amel Wahbi, Abdellah Aggoune, Farida Saboundji, Chafia Boudrâa, Hamid Rammaz, Mohamed Louad, Abdennour Chellous, et Laîd Kabouch.   Le deuxième film (85 min) est réalisé par le metteur en scène marocain Mohamed Chrif Tribak. 
Ce long métrage qui met en relief le mode de vie dans la ville de Tétouan dans les années 50, narre l’histoire d’une jeune femme “Noufissa”, contrainte après la mort de son père, d’accepter l’invitation d’une femme de grande famille pour s’installer chez elle avec sa maman.
Les principaux rôles ont été interprétés par les acteurs marocains Hicham Bahloul, Yasmina Bennani et Hassan Badida. Il a été procédé également dans le cadre de cette compétition à la projection du film “Aziz Rouhou” (90 min), de la réalisatrice tunisienne Sonia Chamkhi et du film “Mélodie de la morphine” (80 min).
Le festival vise selon les organisateurs à faire de la ville d’Oujda une destination cinématographique et touristique privilégiée et à diffuser la culture du cinéma dans la région de l’Oriental.
En parallèle avec les spectacles cinématographiques programmés, plusieurs rencontres artistiques et culturelles ont eu lieu ainsi qu’une table ronde pour la discussion de plusieurs thématiques relatives au cinéma, notamment “Le cinéma et la musique”, “Le récit filmique”, “Une rencontre avec le  réalisateur”.
Par ailleurs, des courts métrages ont été projetés en plein air à Jerada, Taourirt, Bni Drar et Oujda, dans le cadre des caravanes cinématographiques relevant du Centre cinématographique marocain.

Libé
Jeudi 14 Avril 2016

Lu 264 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs