Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Projection à Lisbonne du film documentaire “Pirates of Salé”




Le film documentaire "Pirates of Salé" co-réalisé par la Marocaine Merieme Addou et la Britannique Rosa Rogers a été projeté, samedi soir à Lisbonne, dans le cadre de la 3ème édition du Festival du cinéma féminin "Olhares do Mediterrâneo" (Regards de la Méditerranée).  Le documentaire de 76 minutes met la lumière sur la première expérience du cirque professionnel au Maroc Shems’y, qui était au départ un simple atelier des arts du cirque organisé par une association d’aide aux enfants en situation difficile, avant de se développer pour donner naissance à l’Ecole nationale du cirque.
"Pirates of Salé" dont les faits se déroulent au sein de cette école située derrière les remparts de l’ancienne ville suit le parcours de trois jeunes Marocains issus de milieux modestes, à l’instar de leurs camarades, et qui vont recevoir une formation d’artistes accomplis leur permettant de se produire dans les grands cirques du monde. Le Cirque Shems’y, mis en place à côté des bidonvilles, a donné à ces jeunes qui ont pour la plupart abandonné l’école une nouvelle chance pour concrétiser leurs rêves et s’offrir un avenir meilleur.
 "C’est la première fois au Portugal. Je suis heureuse d’avoir participé à ce festival de cinéma féminin", a déclaré la cinéaste marocaine à la MAP, rappelant que le film a déjà pris part à d’autres manifestations à Prague, à Marseille et au Festival du film des droits de l’Homme de Vienne. Le documentaire est co-réalisé par deux femmes et l’équipe est presque 100% féminine, a-t-elle dit, en indiquant que le documentaire traite en partie de la question des filles qui quittent précocement l’école et se trouvent entravées par les traditions. L’école du cirque a été en quelque sorte une seconde chance pour elles.
"Pirates of Salé" a eu un bon écho auprès du jeune public, lors d’une précédente projection réservée aux élèves qui ont suivi attentivement le documentaire, a-t-elle ajouté. Sara David Lopes, du comité d’organisation, a souligné que le Festival "Olhares do Mediterrâneo" est une manifestation réservée aux films réalisés par des femmes mais qui sont destinés à tout le monde.

Mardi 4 Octobre 2016

Lu 197 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs