Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Programmation Ramadan sur AL Oula et 2M : Mieux qu’avant…, en apparence




Programmation Ramadan sur AL Oula et 2M : Mieux qu’avant…, en apparence
La fièvre du Ramadan monte de plusieurs crans à l’approche du mois sacré. Les deux chaines Al Oula et 2M sont sur le qui-vive pour s’accaparer le plus grand nombre de téléspectateurs. On se rappelle que les grilles des programmes des deux chaînes ces dernières années ont  essuyé beaucoup de critiques aussi bien au niveau des médias qu’à celui des téléspectateurs qui se trouvent obligés dans de tels cas de se tourner vers les chaînes satellitaires  arabes qui  se préparent beaucoup plus tôt et offrent des grilles autrement plus riches. Il semble, néanmoins que pour cette année, les responsables ont pris en considération les critiques et essayent d’offrir un plateau plus consistant.
Cela expliquerait le fait de ne rendre publics les  programmes que quelques jours avant le début de Ramadan. Toujours est-il que le jugement ne pourra se faire qu’après le mois sacré et qu’on doit, à l’heure actuelle,  patienter et attendre la réaction des premiers concernés, en l’occurrence les téléspectateurs.
Ce qui semble être commun aux deux chaînes cette année, c’est l’appréhension apparente  vis-à-vis des sitcoms qui ont fait l’objet des critiques les plus virulentes  ces dernières années. Celles qui sont programmées, le sont pour la plupart avant la rupture du jeûne, c’est-à-dire à une heure de moyenne, voire de faible  audience.
Ce n’est pas sans se poser d’ailleurs des questions sur certains choix comme la programmation par Al Oula de la sitcom « Laâm touil » avec  Mohammed El Jem avant la rupture du jeûne, alors que celle  à laquelle il avait participé il y a deux ans « Sir Hatatji » avait eu beaucoup de succès. En plus, El Jem est très estimé du public marocain, surtout que cette série traite d’un problème épineux qui touche beaucoup de foyers, à savoir l’enseignement privé. Mais pour Nawfal Reghaye, le nouveau directeur de la stratégie et du développement au sein de la SNRT, «  c’est moins une critique de l’enseignement privé qu’on veut présenter que quelques situations burlesques qui dérident le téléspectateur ». On ne comprend pas non plus comment la Une programme une pièce de théâtre juste après la rupture avec Bachir Skirej, alors qu’on aurait dû laisser cela pour la soirée, car il s’agit d’un sujet très connu du public en l’occurrence Al « Harraze » que l’on a vu en plusieurs versions. Avant  la rupture du jeûne, on a programmé  « Joha  ya Joha » avec Mohamed Bastaoui qu’on retrouve d’ailleurs dans une énième rediffusion de « Oujaâ Trab ».
« Dar Al Warata » retrouve le prime time sur Al Oula. Les responsables  ont dû refaire appel à Abdeljabbar Louzir et compagnie en raison du succès remporté l’année dernière. Bien que ce travail gagne à être mieux élaboré,  et en l’absence d’une véritable concurrence, il passe quand même bien.
Sur 2M une série pourrait séduire, à savoir « Oqba lik » dont le casting est très riche avec la participation notamment de Sanae Akroud et Amal Al Atrach. Hanan Fadili revient elle aussi avec son « Ach khsarti ila dhakti » pour de nouveaux gags qui s’ajouteront à Caméra Café, dont le nom est inspiré d’une série française mais qui promet beaucoup eu égard aux comédiens en  présence.
Pour le prime time sur 2M, c’est la série « Yak Hna Jirane » qui a eu les faveurs de la programmation. Une brochette de comédien y prend part, notamment Mohamed Majd, Mouna Fettou, Majdouline Idrissi Aziz Hattab, Zhor Maâmri avec la participation, pour la première fois du chanteur Rhany.
Voilà pour la programmation d’avant, pendant et juste après la rupture du jeûne, plage horaire dont les deux chaînes se disputent l’audimat. Pour le reste, les séries et les long métrages marocains, il y a des rediffusions mais aussi d’autres nouveautés. On continue la série « Touria », un chef-d’œuvre très bien élaboré à tous les niveaux et où une certaine Manal Saddiki brille de mille feux.
La société civile est elle aussi à l’affût des nouveautés pour manifester en quelque sorte sa désapprobation de ce qui a été programmé l’année dernière.
En effet , le 15 juillet dernier, une table ronde a été organisée par l’Association marocaine des droits des téléspectateurs que préside Mustapha Benali qui a déploré la précipitation marquant la préparation des grilles du mois sacré. »Acteurs et journalistes, déplorent la médiocrité des sitcoms pour ne pas dire autre chose, dont la qualité est loin de répondre aux évolutions que vit le Maroc ces dernières années », a déploré Mustapha Benali.
En tout cas, on ne pourra juger qu’après. Attendons donc de voir.    

Par Abdeslam Khatib
Samedi 7 Août 2010

Lu 3263 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs