Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Produits alimentaires de base : Un contrôle permanent de la qualité s’impose




Produits alimentaires de base  : Un contrôle permanent de la qualité s’impose
Mois de recueillement et de jeûne, Ramadan c’est aussi un mois où les indicateurs de la consommation des ménages atteignent le rouge en raison du changement des habitudes alimentaires. Néanmoins, cet engouement pour les différents produits alimentaires de base n’est pas sans engendrer un éventuel risque sur la santé du consommateur, notamment avec la floraison, pendant ce mois sacré, de nombreux commerces et de points de vente informels souvent  peu contrôlés.  C’est dans ce cadre  et dans un souci d’assurer un bon approvisionnement des différents marchés et souks de Marrakech et  d’imposer le respect des prix en vigueur et de lutter contre la fraude, qu’une commission préfectorale mixte a été constituée pour la circonstance. Les différentes tournées quotidiennes (34 au total) effectuées par cette commission composée de responsables de la division des affaires économiques de la wilaya de Marrakech, du bureau municipal de santé, des services vétérinaires et des services de  lutte contre la fraude, ont permis de relever 105 infractions commises par des commerçants grossistes et détaillants, sur la base desquelles des procès verbaux ont été dressés à leur encontre, en attendant l’engagement des poursuites judiciaires et des sanctions. Défaut d’affichage des prix et de présentation de factures, violation des normes de qualité, abattage clandestin et défaut d’autorisation livrée par les services vétérinaires sont les principales irrégularités constatées par la commission de contrôle durant les deux premières semaines de Ramadan. Des visites inopinées ont concerné 638 magasins et points de vente dans différents marchés de la préfecture. En matière de contrôle de la qualité et de la salubrité des produits alimentaires étalés à la vente, les services compétents ont saisi et détruit d’importantes quantités de denrées alimentaires soit pour expiration de leur délai de validité, soit pour manquement au respect des conditions liées à l’hygiène et à leur conservation. Les quantités saisies  se présentent comme suit : 292,250 kg de différents aliments, 127,68 kg de matières à base animale, 93 litres de lait périmé, 87 pots de yaourt périmés, 13 litres d’huile brûlée, 51 litres de jus de fruits, 378 d’œufs impropres à la consommation, 111 pièces de gâteau, 86 comprimés (médicaments), 454,23 kg de viandes rouges, 1983 kg de charcuterie et autres produits à base de viande pour mauvaise conservation et rupture dans la chaîne du froid, 24 kg de viandes résultant de l’abattage clandestin, 360,5 kg de viandes blanches pour mauvaise conservation, 6,60 kg de saucisses et 57 kg de poisson pour mauvaise conservation. Sept kg d’olives, 7,8 kg de sucre soluble, 2,58 kg de concentré de tomates, 2,75 kg de chocolat, 804 unités de crème glacée, 05 kg de sauce piquante, 5 litres de sauce tomate, 9 boîtes de crème chocolat et 27 cannettes de boisson gazeuse, ont été également saisis et détruits.
La commission de contrôle, dans le cadre de l’exercice de ses prérogatives, a adressé 7 avertissements aux propriétaires de commerces afin qu’ils entament dans les plus brefs délais, les aménagements nécessaires pour remplir toutes les conditions  d’hygiène et de salubrité. Il s’agit de 5 boulangeries, d’une pâtisserie et d’une boucherie. Elle a également proposé la fermeture d’une boulangerie et d’une pâtisserie pour manquement aux conditions d’hygiène et de salubrité. Des actions louables dédiées, certes, à protéger la santé du consommateur et son pouvoir d’achat.  Encore faut-il que ces actions sortent de leur cadre restreint limité uniquement aux périodes de haute consommation pour s’étaler sur l’ensemble de l’année.


16.900 opérations jusqu'au 17 Ramadan

Au total, 16.924 opérations de contrôle de la qualité des denrées alimentaires ont été assurées durant les dix-sept premiers jours du mois sacré de Ramadan, soit 1057 opérations par jour, a annoncé la Commission interministérielle chargée du suivi du financement et du contrôle des prix pendant le Ramadan. Un communiqué du ministère chargé des Affaires économiques et générales a indiqué que des denrées alimentaires impropres à la consommation ont été saisies et détruites. La commission, qui a tenu mardi à Rabat sa 6ème réunion, a souligné que 1115 infractions ont été enregistrées durant les 16 premiers jours du mois sacré au niveau national, tandis que le nombre total des infractions enregistrées durant l'année précédente s'était élevé à 4000.


Mohamed RAMI
Jeudi 10 Septembre 2009

Lu 871 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs