Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Producteur au parcours exceptionnel : Hommage inédit du FIFM à Karim Abouobayd




Producteur au parcours exceptionnel : Hommage inédit du FIFM à Karim Abouobayd
Le Festival international du film de Marrakech a rendu un vibrant hommage au producteur marocain Karim Abouobayd. C’était mercredi soir, au Palais des Congrès de Marrakech, au cours d’une soirée consacrée à cette tradition du Festival à laquelle ont prit part de nombreuses personnalités du monde du cinéma, des lettres et des arts ainsi que de prestigieux invités. Considéré à juste titre comme l’un des producteurs marocains les plus talentueux et les plus expérimentés de l'industrie cinématographique nationale, Karim Abouobayd devient ainsi le premier producteur à recevoir un hommage du Festival international du film de Marrakech.
A travers cet hommage, le Festival a voulu saluer le parcours exceptionnel de ce producteur de renommée internationale, qui a longtemps travaillé dans les différents départements de production. Avant de devenir un partenaire incontournable de nombreuses productions hollywoodiennes.
Il faut dire qu’en 30 ans d’une carrière riche et brillante, cet insatiable chasseur de productions a  grandement contribué à la production de célèbres longs-métrages internationaux. Parmi ceux-ci, on peut citer «Prince of Persia» de Mike Newell, «Spy Game» (Tony Scott), «Kingdom Of Heaven» (Ridley Scott), «Alexandre» (Oliver Stone) et «La Momie» de Stephen Sommers.
Après avoir acquis une riche expérience, il crée avec ses deux associés Ahmed Abounouom et Abdelhafid Balfrej, la société de production et de services audiovisuels  Dune Films. On est en 1998. Une initiative qui va s’avérer payante puisqu’il devient en quelques années seulement leader du marché anglophone au Maroc, dans le cinéma et la télévision.
En plus de braquer les projecteurs sur ce grand producteur, le FIFM vient par cette initiative louable de conforter  le rôle du métier de producteur dans la promotion de l'industrie cinématographique nationale.  
Soulignons que le producteur a reçu son «Etoile d’or» des mains  de Noureddine Sail, le vice-président délégué de la Fondation du FIFM et surtout du CCM (Centre cinématographique marocain). Tout un symbole.

ALAIN BOUITHY
Vendredi 7 Décembre 2012

Lu 1086 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs