Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Problématique des jeunes et de la migration au Maroc

Renforcer les initiatives locales et faciliter l’intégration au marché du travail




Problématique des jeunes et de la migration au Maroc
“La vision européenne des problématiques des jeunes et de la migration au Maroc” a été au cœur d’une rencontre organisée récemment par l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de Tadla-Azilal à Béni Mellal, dans le cadre du programme “Enfants en voyage: pour une approche responsable des migrations des mineurs”, financé en partenariat avec l’Union européenne.
Ce projet, mené dans les provinces de Beni Mellal, Khouribga, Nador et Tanger, qui connaissent une augmentation du nombre des migrants vers l’Europe, vise à discuter des problématiques des jeunes et de la migration, étudier les opportunités offertes dans les régions à la lumière des grands projets structurants, renforcer les initiatives locales et faciliter l’intégration au marché du travail.
Selon les organisateurs, la rencontre se fixe pour objectifs la réduction de l’immigration illégale des mineurs à travers notamment la sensibilisation des jeunes aux dangers de ce fléau, l’encouragement d’une culture de l’immigration responsable et la protection des droits des migrants à travers notamment une participation active de la société civile.


Cette initiative comprend la réalisation de 20 bibliothèques dans les établissements d’enseignement, les maisons des jeunes et les centres de l’Entraide nationale au profit des jeunes. Elle vise également la formation des cadres des associations et des partenaires œuvrant dans le projet.
Dans une déclaration à la MAP, le directeur de l’Académie, Abdelmoumen Talib, a plaidé pour une réforme du système d’éducation et de formation à travers la programmation de formations adaptées au marché du travail national et une forte synergie entre l’enseignement et le monde d’entreprenariat.
Dans une intervention similaire, le coordinateur italien du projet “Enfants en voyage”, Marco Bordignon, a mis l’accent sur l’importance de la communication entre les différentes parties prenantes du projet pour accroître sa rentabilité et arriver à bien cerner les problématiques des jeunes et de l’immigration dans la région.

MAP
Lundi 21 Octobre 2013

Lu 450 fois


1.Posté par yazzin le 22/10/2013 09:10 (depuis mobile)
Je dis attention comme en france ou en Europe l intégration il faut le vouloir avec le respect de costume du pays si il ya des dérive ou non respect des lois marocains il aurait des conséquences pour la personne

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs