Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Printemps musical des alizés: L’école viennoise à Essaouira

12 concerts inédits feront l’événement cette année.




La Cité des Alizés accueillera
du 28 avril  au 1er mai prochain
la 16ème édition du Printemps musical
des alizés, un  festival qui mettra
à l’honneur l’école viennoise classique.


Aux côtés des artistes confirmés, le Printemps des alizés donne également l’occasion aux jeunes de se faire connaître du public. «De l’éternelle jeunesse mozartienne à la poésie d’un Schubert, en passant par l’humeur légère de Haydn et le caractère bien trempé de Beethoven, c’est tout en musique qu’Essaouira vous invite à découvrir les liens extraordinaires qui unissent ces grands maîtres de l’Ecole viennoise», indiquent les organisateurs.
Pas moins de douze concerts essaieront  de revisiter les œuvres  majeures de l’Ecole viennoise : “le Requiem” de Mozart, “les Quatuors” de  Beethoven, “la Symphonie Inachevée” de Schubert ou encore “les concertos” de  Haydn. Autant de chefs-d’œuvre interprétés par des musiciens et chanteurs de la  scène internationale et nationale, qui porteront haut l’étendard du dialogue  des cultures et de l’invitation à l’autre. Se retrouveront ainsi à Essaouira “le Quatuor Danel” qui viendra tout droit  de la Philharmonie de Paris, “l’Orchestre Philharmonique du Maroc”, qui sera  accompagné pour la première fois du “Chœur Philharmonique du  Maroc”. L’incontournable matinée jeunes talents mettra à l’honneur cette année  encore les jeunes musiciens et chanteurs du programme socio-culturel “Mazaya”.  
La grande soprano Anaïs Constants, étoile montante et lauréate du grand  concours “Opéralia” offrira pour sa part un récital lyrique des plus colorés  tandis que le pianiste Adam Laloum, vainqueur du concours “Clara Haskil”, se  produira auprès de l’Orchestre et du Chœur Philharmonique du Maroc. Autant de rendez-vous qui feront d’Essaouira encore une fois une capitale  culturelle, le bastion de l’universalité, de l’ouverture et du dialogue  interculturel. Notons que le festival a pour volonté de sensibiliser à la musique classique, parfois méconnue du grand public, et de faire connaître les nouveaux jeunes talents de la musique de chambre.
L’an dernier, on se souvient tous de l’incroyable interprétation autour du Danube des jeunes enfants talentueux issus du programme socio-culturel Mazaya et Yanis Benabdallah...
Des douze concerts prévus pour cette nouvelle édition, la plupart mettront en avant la musique de l’Orchestre Philharmonique du Maroc, souvent présent lors du Festival des alizés. Mais, pour la première fois, il sera accompagné par le Choeur Philharmonique marocain !
Enfin, pour terminer en beauté, les Alizés 2016 ont préparé une matinée inattendue  avec Thomas Enhco et Vassilena Serafimova qui vont se retrouver pour une rencontre inédite et joyeuse entre les grands standards du jazz et les  pièces les plus emblématiques du répertoire de la musique de chambre et de  l’art lyrique.

Mehdi Ouassat
Mercredi 23 Mars 2016

Lu 1131 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs