Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Printemps arabe : De nouvelles manifestations sanglantes en Syrie et au Yémen




Une personne a été tuée lundi à Homs où les forces militaires pilonnent à la mitrailleuse lourde des quartiers de cette ville du centre de la Syrie, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).  "Un civil a été tué par les tirs des forces de sécurité à Homs. Les quartiers Bayyada et Deir Baalbé sont pilonnés depuis l'aube par des tirs de mitrailleuses lourdes et des colonnes de fumée s'en dégageaient", a précisé l'OSDH, basé en Grande-Bretagne. Dimanche, huit civils ont été tués par des tirs des forces de sécurité, notamment à Homs et Hama (nord), fiefs de la contestation contre le régime du président syrien Bachar al-Assad. Des manifestations appelant à la chute du régime d'Assad ont eu lieu dimanche soir à Homs, en dépit d'un pilonnage, à Idleb et sa province (nord-ouest) et à Deraa (sud), berceau de la contestation née à la mi-mars. Par ailleurs, des médias officiels syriens ont annoncé la prochaine tenue d'une conférence de dialogue national qui sera présidée par M. Assad.  "Des efforts sont déployés pour préparer une conférence nationale qui sera présidée par Assad afin de mettre fin à la crise en Syrie", a indiqué le quotidien Al-Watan proche du pouvoir. La Syrie a donné son accord pour une visite mercredi à Damas d'une délégation ministérielle de la Ligue arabe dirigée par le Qatar qui cherche à trouver un règlement politique à la crise. La Ligue propose une conférence entre le pouvoir et l'opposition pour mettre fin à l'effusion de sang en Syrie. Selon l'ONU, la répression de la révolte populaire, lancée mi-mars, a fait plus de 3.000 morts en Syrie. Par ailleurs, les violences se poursuivent aussi au Yémen où le président Saleh s’accroche à son fauteuil. Deux soldats yéménites ont été tués et quatre autres blessés lors d'une attaque armée survenue dans la nuit de dimanche à lundi à Aden, principale ville du sud du Yémen, a indiqué à la presse l'un des blessés."Nous étions de faction devant un bâtiment relevant du ministère de la Défense lorsque deux hommes qui étaient dans une voiture ont ouvert le feu dans notre direction avant de prendre la fuite" , a précisé le blessé. Dans la ville d'Aden, un policier avait été tué et cinq autres blessés, il y a deux semaines, dans un attentat à la bombe visant leur poste. Aden est souvent secouée par des attaques menées généralement par des hommes armés liés au réseau terroriste d'Al-Qaïda. Ces derniers contrôlent notamment depuis le mois de mai la ville de Zinjibar, plus à l'est, malgré les tentatives de l'armée de les en déloger.
 

AGENCES
Mardi 25 Octobre 2011

Lu 587 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs