Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Principal levier de croissance : La consommation intérieure en question




Principal levier de croissance : La consommation intérieure en question
Les récentes augmentations des prix des carburants et la prochaine réforme de la Caisse de compensation décidées dernièrement par le gouvernement Benkirane auront-elles  un impact sur le taux de croissance ? Une question qui s’impose vu qu’en 2011 le taux de croissance a été tiré principalement par la consommation finale des ménages. C’est ce qui ressort de la dernière note du Haut commissariat au plan (HCP) relative aux comptes nationaux provisoires pour l’année 2011. Le dynamisme de la demande finale intérieure a permis une contribution à la croissance du PIB de 5,8 points en 2011 au lieu de 0,9 point en 2010. C’est ainsi que les dépenses de consommation finale des ménages ont augmenté en volume de 7,4% après avoir progressé de 2,2% en 2010, contribuant de 4,2 points à la croissance du PIB.
En sera-t-il de même pour les prochains mois ?  Rien n’est moins sûr. Le taux de  croissance économique pour 2012, longtemps malmené, ne dépassera guère 3,4%, comme l’a annoncé récemment Nizar Barakat, ministre des Finances, contre 4,2% prévu en février dernier. Vu les données en présence, les décisions prises par le gouvernement Benkirane  risquent d’affaiblir davantage le pouvoir d’achat de beaucoup de ménages marocains fortement touchés par la hausse des prix des produits de première nécessité. La demande intérieure s’en trouvera du coup affaiblie. S’ensuivront probablement d’autres augmentations et on s’enlisera lentement mais sûrement dans la crise. Le climat social déjà plombé risque ainsi de se détériorer davantage et, du coup, les investisseurs ne se bousculeront sûrement pas aux portes du pays ; le climat ne s’y prêtant pas à proprement parler.
Du côté de nos principaux partenaires économiques européens, dont le sort est intimement lié au nôtre,  les choses ne semblent pas s’améliorer. Ils continuent à baigner dans un climat de faiblesse persistante de la zone euro. En effet, les derniers indicateurs soulignent une détérioration dans un contexte d’austérité budgétaire. Une situation dont les incidences se répercutent inévitablement sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger. Ceux-là mêmes qui étaient en première ligne pour subir les foudres de la crise alors qu’ils représentent la deuxième source d’entrée de devises pour le pays.
La note du HCP apporte, par ailleurs, d’autres indications selon lesquelles le PIB a augmenté de 5% en 2011 contre 4,3% une année plus tôt, soit une stabilité du niveau général des prix. La hausse des dépenses de compensation ayant contribué largement à cette stabilité.
Quant au revenu national brut disponible (RNBD), il a progressé moins rapidement que le PIB suite au recul des  revenus extérieurs nets de 0,4% en 2011, même si les recettes des MRE se sont améliorées de 7,8%. Il a, ainsi, atteint près de 843 milliards de dirhams en 2011, en amélioration de 4,8% contre 4,1% une année auparavant.
Ainsi et suite à la hausse de la consommation finale nationale de 8,4%, le taux d’épargne nationale brute  a atteint 26,6% en 2011 au lieu de 29% en 2010. Ceci a contribué à l’aggravation du besoin de financement. Les opérations économiques avec l’extérieur se sont ainsi soldées par un besoin de financement de la nation de -64,6 milliards de dirhams en 2011 contre -34,3 milliards  en 2010. Sa part dans le PIB  a avoisiné les 8% en 2011 contre 4,5% en 2010.

Nezha MOUNIR
Mercredi 6 Juin 2012

Lu 719 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs