Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Prévoyance sociale : La CIMR affiche des résultats probants




En dépit de  la crise économique et financière qui a secoué toutes les économies internationales, la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraites (CIMR) a dégagé de bons résultats en 2008.
Cette année est qualifiée d’une année exceptionnelle» par Khalid Cheddadi, président de la CIMR lors d’une conférence tenue, vendredi dernier à Casablanca. Il a précisé que le nombre d’adhérents s’est élevé à 4116 entreprises, enregistrant ainsi une augmentation de 4,4% en comparaison avec l’année précédente. De même que le montant total des contributions encaissées par la CIMR est estimé à 3 698 millions de Dirhams et le total des pensions servies se chiffre à 2 472 millions de dirhams.  Cependant, 265 entreprises ont été radiées en 2008, en donnant lieu à des indemnités de plus de 27 million de dirhams.   Cette opération s’inscrit dans le cadre d’assainissement pour les entreprises qui ne sont pas en mesure de payer leurs cotisations, apprend-on auprès du président de la CIMR.
En 2008, la CIMR a réalisé un excédent d’exploitation de 2 138 millions de dirhams, soit une évolution de 14% par rapport à l’exercice précédent, montant qui vient conforter la réserve de prévoyance. Les contributions ont enregistré, également, un accroissement de 12,4%, tablant sur 3 698 millions de dirhams dont 1 981 au titre des contributions patronales et 1 541 millions de dirhams au titre des cotisations salariales. Les contributions augmentées des produits du patrimoine, se sont élevées pour leur part à 1 266 millions de dirhams, et des produits exceptionnels, totalisent 5 271 millions de dirhams. Quant au total des charges au 31 décembre 2008, il s’est élevé à 3 133 millions de dirhams, dont 2 472 millions de dirhams au titre des pensions et capitaux servis et 74 millions de dirhams au titre des frais généraux et pertes et profits. Le ratio entre des frais de gestion et produits techniques, a reculé de 12,8% en 2008 pour s’établir à 1,73%. Enfin, le total des réserves de la CIMR s’est élevé, au 31 décembre 2008, à 15,011 milliards de dirhams, en augmentation de 17% par rapport à son niveau en 2007. 
La performance du portefeuille direct coté a enregistré une sous-performance de moins de 8%, contre une performance de 43% l’année précédente. De ce fait, en l’absence de visibilité et afin de limiter les effets de la crise économique, les deux fonds d’actions dédiés à l’international ont été cédés, sous les recommandations de comité de pilotage, occasionnant une moins-value de 109 millions de dirhams. Cependant, le portefeuille CIMR est estimé à 23,2 milliards de dirhams  en valeur marché et fait ressortir une plus-value latente de 9 milliards de dirhams  représentant 63.4% de la valeur comptable.
Quant aux produits du patrimoine, ils sont estimés à 1226 millions de dirhams, soit une croissance de plus de 4,16% par rapport à 2007, année où les produits sont de l’ordre de 1177 millions de dirhams. 
Pour les actifs cotisants, ils ont réalisé une hausse de 2,6% grâce à l’adhésion de 391 nouvelles entreprises avec un effectif de 7 166 salariés.  Ces adhésions portent le nombre total des entreprises adhérentes à 4 116 entreprises et celui des salariés affiliés à 464 172 dont 247 329 actifs cotisants et 216 843 ayants-droit. Autrement dit, des salariés qui ne cotisent plus au régime mais qui y ont gardé leurs droits.
En 2008, 118 478 personnes ont bénéficié d’une pension de retraite CIMR. Ces allocataires sont répartis en 82 755 retraités, 35 417 conjoints survivants bénéficiant d’une pension de réversion et 306 orphelins. Au total, les allocations servies se sont élevées à 2 472 millions de dirhams.
Pour le long terme, les responsables de la CIMR ont affirmé que  la projection du fonds de prévoyance est positive sur la durée  (+ de 60 ans). Ainsi les tests de sensibilité effectués ont montré que le régime reste sensible au taux de rendement financier et à l’évolution du nombre des actifs cotisants.
Les perspectives de la CIMR, qui a le statut d’une association à but non lucratif, s’articulent autour de trois projets. Il s’agit d’une part, d’optimiser les processus de gestion, de la qualité de service et des frais de gestion. Et d’autre part, de renforcer la proximité vis-à-vis des allocataires, adhérents et affiliés.
Cette rencontre a été l’occasion pour les responsables de la CIMR de présenter de nouveaux projets. Il s’agit principalement de la carte Rahati qui dispense les  retraités de produire le certificat de vie périodique, de la e-liquidation, destinée aux entreprises  pour leur permettre de mieux préparer le départ à la retraite de leurs salariés. De même que la caisse vise de plus en plus la PME par la mise en place des techniques de vente et des conseillers performants, précise le président de la CMIR. 

AHMED HASNAOUI
Mardi 2 Juin 2009

Lu 927 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs