Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Présidentielles françaises : Les soixante propositions de François Hollande




François Hollande devait dévoiler jeudi les "soixante propositions" de son projet présidentiel, dont les grandes lignes sont déjà connues.
Après les "110 propositions" du candidat François Mitterrand en 1981, François Hollande en a donc retenu 60, qu'il détaille dans un livret de 41 pages en format poche qui sera tiré à près de 15 millions d'exemplaires et distribué aux militants, révèle Le Parisien dans son édition de jeudi.
Le candidat socialiste promet 20 milliards d'euros de dépenses nouvelles, qui seront financées notamment par la réduction des cadeaux ou "niches" fiscales, qui passeront de 50 à 29 milliards, et une augmentation du taux de prélèvements obligatoires, qui passera à 46,9% à la fin de son quinquennat, écrit Le Parisien.
Quatre jours après son premier grand discours de campagne, dimanche au Bourget, le candidat socialiste devait teni jeudi une conférence de presse matinale à la Maison des Métallos, à Paris.
Jeudi, il était l'invité principal de l'émission de France 2 "Des paroles et des actes", où il devait débattre avec le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé.
Au Bourget, le député de Corrèze a surpris jusqu'à ses proches en dévoilant un chapelet de mesures complétant celles annoncées pendant la primaire et le début de campagne.
Sport de haut niveau en ces temps de crise, la mise au point de cette "plate-forme", mot préféré par l'entourage du candidat à ceux de "programme" ou de "projet", a été confiée à l'ex-ministre de l'Economie Michel Sapin.
Le projet inclut des mesures pour le logement comme le doublement du plafond du Livret A, la création d'une Banque publique d'investissement pour l'industrie ou encore la réforme de la fiscalité des sociétés. Le nombre de fonctionnaires n'augmentera pas, mais la règle du non remplacement d'un agent sur deux partants à la retraite sera révisée. Un redéploiement permettra d'affecter 60.000 emplois supplémentaires à l'Education nationale.
Le projet comporte en outre la création de 150.000 "emplois d'avenir" à destination des jeunes, pour un coût évalué à 1,5 milliard par année pleine.

REUTERS
Vendredi 27 Janvier 2012

Lu 445 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs