Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Présidentielles américaines : Le vote des Noirs acquis à Barack Obama, à condition qu’ils aillent voter




Présidentielles américaines : Le vote des Noirs acquis à Barack Obama, à condition qu’ils aillent voter
Le vote de la communauté noire est acquis à Barack Obama, mais quatre ans après l’excitation de l’élection de l’un des leurs à la Maison Blanche, les stratèges démocrates se demandent si cette fois les Noirs se déplaceront en masse dans les bureaux de vote le 6 novembre.
Traditionnellement démocrates, les Afro-Américains plébiscitent Barack Obama à 92% des intentions de vote, contre 3% pour le républicain Mitt Romney, selon un sondage Pew d’octobre. Mais dans la course serrée entre les deux hommes, le chiffre qui compte est celui de l’abstention.
Les Noirs représentent 12% de la population américaine, mais leur participation élevée en 2008 — deux-tiers avaient voté— avait contribué à la victoire de Barack Obama. Des votes qui avaient cruellement manqué pour les élections de mi-mandat et provoqué une “raclée” pour les démocrates selon l’aveu même du président.
“Il est évident que le vote noir a été une composante clé en 2008 et que l’abstention des électeurs noirs a fait mal aux démocrates en 2010”, constate David Scott, directeur de l’information de la chaîne Black Entertainment Television. “Quelle  que soit la façon dont on l’envisage, l’électorat noir est un facteur important d’une éventuelle réélection cette année”, explique-t-il à l’AFP.
En 2008, l’enthousiasme des femmes noires avait notamment contribué à pousser les hommes, plus enclins à l’abstention, à aller voter. Pour David Scott, Obama jouit du soutien de cette minorité, mais cela ne se traduit pas forcément en bulletins de vote: “Il fera 96%, la question est 96% de quoi?”.
La participation des Noirs risque de faire la différence dans des Etats-clés où réside une importante communauté noire, notamment en Floride, dans l’Ohio et en Virginie, juge Philip Wallach, de la Brookings Institution.
Si les sondages sur les intentions de vote sont assez fiables, la prévision de l’abstention “est l’une des questions les plus difficiles pour les sondeurs et l’une des principales raisons pour lesquelles ils se trompent”, met-il en garde.
Le président a déçu une partie de l’électorat noir. “Certaines personnes se repentent parce qu’elles attendaient plus de lui”, affirme Sharoya Curry, mère de deux enfants, poussant son landau dans une rue fréquentée de Manhattan. “Certains pensent qu’il les a abandonnés à leur triste sort ».
Et si des millions d’Américains subissent les effets du ralentissement économique, les Noirs le subissent plus vivement: le taux de chômage dans cette catégorie est de 14%, contre 8% pour l’ensemble de la population.
Le positionnement du président sur certaines questions de société, comme le mariage homosexuel, a également choqué une partie de l’électorat noir qui déplore aussi une attitude trop conciliante avec Wall Street et le monde de la finance.
Barack Obama a dû faire face aux réalités, comme n’importe quel président après un premier mandat, mais le contraste est saisissant car les attentes étaient grandes, analyse Hermene Hartman, éditeur de N’Digo, un média de Chicago destiné à la communauté noire.
“En 2008, il y avait la romance, la signification historique, l’espoir et le changement”, rappelle-t-il. “Maintenant, on a un candidat confronté à son propre bilan”.
Les accusations démocrates à l’encontre des républicains de multiplier les mesures destinées à restreindre le vote anticipé, possible dans de nombreux Etats, ou à vérifier les pièces d’identité, risquent de décourager également nombre d’électeurs issus des communautés les plus pauvres, estime David Scott.
Selon lui, un mandat unique d’Obama serait “dévastateur” pour beaucoup de Noirs: “Le 7 novembre sera un jour sombre pour l’Amérique noire si le président n’est pas réélu”.

Libé
Mardi 30 Octobre 2012

Lu 475 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs