Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Présidentielles : Mohamed Ould Abdel Aziz investi à la tête de la Mauritanie




Présidentielles : Mohamed Ould Abdel Aziz investi à la tête de la Mauritanie
Mohamed Ould Abdel Aziz, auteur du coup d'Etat d'août 2008 qui a renversé le premier président démocratiquement élu de Mauritanie, a été investi mercredi comme chef de l'Etat après avoir remporté l'élection présidentielle du 18 juillet.
Les candidats malheureux ont dénoncé des fraudes, mais la France s'est dit prête à reprendre sa coopération avec la Mauritanie qui s'est engagée à faire de la lutte contre al Qaïda une priorité.
Avec cette élection, la Mauritanie est non seulement redevenue respectable, mais elle est aussi redevenue pour la France un partenaire essentiel dans la région, a déclaré à des journalistes, avant la cérémonie, le secrétaire d'Etat français à la Coopération Alain Joyandet.
Le président Aziz est particulièrement sensible à la question de la sécurité et à la lutte contre la menace terroriste, a-t-il ajouté en exhortant la Mauritanie et le Mali à coopérer dans ce domaine.
La Mauritanie et le Mali ont été tous deux le théâtre d'attentats d'Al Qaïda. Le groupe Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a notamment revendiqué le meurtre en juin à Nouakchott d'un travailleur humanitaire américain.
S'exprimant devant plusieurs milliers de partisans venus assister à son investiture au Stade olympique de Nouakchott, Aziz a promis de combattre la corruption et de respecter la loi.
La France, ancienne puissance coloniale, est l'un des principaux partenaires de la Mauritanie tant pour le commerce que pour l'aide. En 2007, elle avait prévu un aide de 93 millions d'euros sur quatre ans, dont 30% ont été versés jusqu'ici. Alain Joyandet a déclaré que la France envisageait maintenant de débloquer le reste des fonds.
Au cours des prochains mois, la coopération sera relancée et nous réexaminerons les priorités de développement, a-t-il dit.
L'Union européenne a suspendu ses versements d'aide à la Mauritanie en signe de protestation contre le putsch d'août dernier, mais elle a laissé entendre qu'elle pourrait reprendre la coopération.
Mais si la réaction internationale semble positive, l'opposition mauritanienne continue de dénoncer la manière dont Abdel Aziz a remporté 52,6% des suffrages.
Le Front national pour la Défense de la Démocratie (FNDD), une coalition politique qui a fait campagne pour le départ d'Abdel Aziz depuis son coup de force de l'an dernier, a fait savoir qu'il ne participerait pas à la cérémonie d'investiture à laquelle assistaient les présidents sénégalais et malien. L'élection du 18 juillet n'a été ni libre, ni démocratique, ni transparente, écrit le FNDD dans un communiqué commun avec le Rassemblement des Forces démocratiques (RFD, opposition). Les candidats qui s'étaient présentés contre Abdel Aziz ont déposé le mois dernier un recours contre sa victoire devant la Cour constitutionnelle, mais cette dernière a rejeté leur recours.
Cette élection est un coup d'Etat légalisé par la fraude, a déclaré Ely Ould Mohamed Vall, ancien chef d'Etat qui s'est présenté à la présidentielle et a recueilli moins de quatre pour cent des suffrages.
Cela n'a pas de légitimité intérieure et cela n'aura pas de légitimité internationale, a-t-il ajouté.

Reuters
Vendredi 7 Août 2009

Lu 513 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs