Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Présidentielle française : Dernière ligne droite pour les prétendants à l'Elysée




Présidentielle française : Dernière ligne droite pour les prétendants à l'Elysée
La diffusion des clips de campagne des prétendants à l'Elysée a marqué lundi le lancement de la dernière phase de la course à l'élection présidentielle, l'occasion pour les dix candidats d'interpeller les électeurs tentés par l'abstention.
A moins de deux semaines du premier tour, les deux principaux favoris du scrutin, Nicolas Sarkozy et François Hollande, se sont accordés en ce lundi de Pâques une pause dans leur campagne respective.
Le candidat du MoDem François Bayrou, "troisième homme" de l'élection de 2007 à la peine dans les sondages, était pour sa part à La Réunion où il a multiplié les attaques contre le candidat socialiste et le président sortant.
Marine Le Pen était elle en déplacement en Haute-Marne, terre d'élection du Front national, pour tenter de s'assurer le soutien de la base traditionnelle de son parti alors que le spectre de l'abstention continue de planer.
Selon un sondage BVA publié vendredi, un quart des Français (24%) pourraient ne pas aller voter le 22 avril courant contre une estimation de 17% à la même époque en 2007.
Sur fond de craintes de faible participation, la diffusion des clips de la campagne officielle, passage obligé et strictement encadré par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), a débuté lundi sur les radios et chaînes de télévision publiques.
Jusqu'au 20 avril, chaque candidat aura droit à 43 minutes d'expression officielle, soit dix clips de petit format (une minute et 30 secondes) et huit de grand format (trois minutes et 30 secondes).
François Bayrou, dont le clip officiel a été diffusé en premier lundi sur France Ô, énumère ses quatre priorités pour l'élection présidentielle: produire en France et "consommer français"; sortir du surendettement; concentrer les efforts sur l'école primaire; rétablir la confiance.
"Ces quatre priorités, c'est le chemin du redressement que notre pays attend", estime le député des Pyrénées-Atlantiques.
 S'exprimant sur fond bleu, le chef de l'Etat sortant, qui brigue un second mandat, évoque pour sa part une France "à un tournant de son histoire."
"Durant ces quatre dernières années où nous avons dû affronter des crises d'une violence inouïe, elle a souffert mais elle a tenu, la France. Elle a tenu parce que nous avons agi, l'immobilisme nous aurait conduit au désastre", estime Nicolas Sarkozy.
Son rival socialiste François Hollande, donné favori au second tour face au président sortant, reproduit son slogan de campagne: "Rassemblons-nous, le redressement c'est maintenant, la justice c'est maintenant, l'espérance c'est maintenant, la République c'est maintenant, le changement c'est maintenant!"
Philippe Poutou, du Nouveau Parti anticapitaliste, apparaît dans la rue et fait valoir son statut d'"ouvrier dans l'automobile" quant la candidate de Lutte ouvrière Nathalie Arthaud s'adresse à "tous les exploités".
Filmé sur un fond rouge, le candidat du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon décline deux de ses propositions, le Smic à 1.700 euros brut par mois pour 35 heures et la mise en place d'un salaire maximum : "De l'argent, il y en a, ce qu'il faut c'est le mettre au service de tous", conclut-il.
Apportant une touche d'originalité, la candidate écologiste Eva Joly, créditée d'environ 2% d'intentions de vote dans les sondages, s'adresse directement à la France sous la forme d'une lettre.
"Chère France, je m'adresse à toi, toi qui m'as tout donné, toi que j'ai aimée, que j'ai choisie toute ma vie (...) Madame, Monsieur, vous êtes la France, le vrai changement c'est l'écologie", lance l'ancienne magistrate, lunettes vertes vissées sur le nez.

Reuters
Mercredi 11 Avril 2012

Lu 335 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs