Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Président et militant de l’indépendance algérienne : Ben Bella s’est éteint




Président et militant de l’indépendance algérienne : Ben Bella s’est éteint
Ahmed Ben Bella, premier président de la République d’Algérie, est décédé mercredi à l’âge de 95 ans, à Alger à son domicile familial. Ahmed Ben Bella s’est éteint durant son sommeil. En janvier dernier, il avait fait un séjour hospitalier à Paris et avait été admis à plusieurs reprises au complexe de la santé militaire de la capitale. Il devrait être inhumé aujourd’hui après la prière du Vendredi au cimetière d’El Alia à Alger dans le Carré des martyrs. L’Algérie a en outre décrété huit jours de deuil national.
Bien que porté par les urnes en tant que chef d’Etat en septembre 1963, ce fils de paysans marocains exilés à Maghnia, n’aura présidé aux destinées de l’Algérie qu’une année et neuf mois avant d’être renversé par Houari Boumediene, son vice-Premier ministre et ministre de la Défense qui lui succédera pendant treize ans.  Ben Bella est ensuite mis au secret en résidence surveillée.  Il le restera jusqu’à ce qu’il soit gracié par Chadli Benjdid en 1981. Il s’exile en Suisse et fonde le MDA mais sans grand succès. Il comprend alors qu’il appartient au passé et rentre définitivement en Algérie en 1997 et se retire de la vie politique nationale, ne se consacrant plus qu’aux dossiers internationaux. Converti en  « altermondialiste », il finit  en 2007 par présider le Groupe des sages de l'Union africaine.
Ben Bella est un adjudant qui a combattu dans l’armée française durant la Seconde guerre mondiale dans la deuxième division d’infanterie marocaine. Cette grande figure du nationalisme algérien et adepte de Messali Hadj, adhère ensuite au PPA (Parti du peuple algérien) pour y construire sa carrière politique pour l’indépendance de l’Algérie qui le conduira à devenir l’un des neuf chefs historiques du CRUA.
Fondateur du Clan d’Oujda, ce chantre du centralisme révolutionnaire avait connu une seconde arrestation lors du détournement de l’avion qui devait le conduire du Maroc au Caire via Tunis. Il avait été intercepté dans le ciel algérien par l’aviation de l’armée française, en compagnie de ses compagnons et grandes figures du nationalisme algérien,  Mohamed Boudiaf, Hocine Aït Ahmed, Mohamed Khider et Mostafa Lacheraf.
Après sa libération en 1962 et les accords d’Evian, il est désigné président du Conseil jusqu’à son élection en tant que chef d’Etat. Soutenu par l’Egypte et le Cuba, il s’est engagé durant son bref passage dans les hautes sphères du pouvoir, dans une guerre contre le Maroc, celle des sables.
Revenu à des sentiments meilleurs envers notre pays, celui qui ne renia pas sa marocanité avait été décoré du Wissam Alaouite par Moulay Rachid.
Fervent partisan du panarabisme, il avait voulu instaurer  un socialisme typiquement algérien dit socialisme autogestionnaire mais il a été pris de court tout comme pour la défense du tiers-monde à travers la lutte “anti-impérialiste” et le “non-alignement” qu’incarnaient, Gamal Abdel Nasser qu’il vénérait, Mao Tsé-Toung, Fidel Castro et Nehru.
Ahmed Ben Bella avait pratiqué aussi le football. Il avait défendu notamment les couleurs de sa ville natale Maghnia et celles de l’Olympique de Marseille 1 (saison 1939-1940) et de l’équipe de France militaire. 

Mohamed Jaouad Kanabi
Vendredi 13 Avril 2012

Lu 1089 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs