Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Présentation à Rabat des œuvres récentes d’écrivains, artistes et chercheurs issus de la région : Les créateurs de Tafilalet à la Bibliothèque nationale




Faire rayonner la création littéraire et artistique, c’est l’objectif de l’initiative de la section d’Errachidia de l’Union des écrivains du Maroc (UEM) qui organisera, le jeudi 22 décembre courant à la Bibliothèque nationale de Rabat, une cérémonie de présentation des ouvrages de poètes, nouvellistes, dramaturges, romanciers, artistes  plasticiens et chercheurs de la région du Tafilalet.
Publiés avec le soutien de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), les livres qui seront dédicacés à cette occasion, dans les langues amazighe, arabe et française, ont trait à tous les genres de la création, en l’occurrence la poésie, le théâtre, les arts plastiques, le roman, la nouvelle et le patrimoine.
Selon un communiqué de la section locale de l’UEM, il s’agit de quatorze livres signés notamment par des jeunes créateurs, dont Abdelkrim Chiahni, Hamid Ouzza, Mustapha Bensayen, Redouan Bediar, Hamid Hejja, Abdelhakim Bakki, Driss Ben Lbouazzaoui, en plus d’un livre posthume sur le défunt Mbarek Oularbi, dit Nba.  Lors de cette rencontre littéraire, il sera également possible d’assister aux présentations des livres de Mohamed Chaker, Lahcen Mesouab, Johana Mahmoudi, Abderrahim Salili et Nezha Kahili.
« Cette initiative a été conçue dans l’objectif de faire connaître davantage les jeunes créateurs, ainsi que d’autres artistes qui n’avaient pas les moyens de publier leurs créations, une manière d’étendre la sphère du rayonnement de ces créateurs », indique Said Karimi, président de la section d’Errachidia de l’UEM.
Outre ces créations, l’opportunité sera propice de présenter de nouveau les trois tomes de l’ouvrage intitulé « Patrimoine oral de Tafilalet, les types et les composantes »,  sous la supervision des écrivains Said Karimi, Zayd Ouchna et Moha Souag.
Pour agrémenter cette cérémonie artistique, les créateurs présents seront gratifiés par des chansons du répertoire de l’artiste africain Mouloud Meskaoui, qui marie les rythmes locaux dans leurs dimensions beldi, jerfi et gnaoui avec les partitions musicales africaines, comme pour rappeler ce brassage culturel séculaire. La manifestation prendra fin sur une palette riche et variée des rythmes folkloriques, interprétés par plusieurs troupes de la région, ajoute-t-on de même source.   

Mustapha Elouizi
Mercredi 21 Décembre 2011

Lu 870 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs