Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Près de 400 Subsahariens tentent d’entrer de force à Mellilia

100 migrants clandestins réussissent à atteindre le CETI du préside occupé




Encore une fois, des immigrés subsahariens ont tenté, hier, de franchir par la force les frontières factices entre le Maroc et le préside occupé de Mellilia.
Près de 400 Subsahariens en ont ainsi  envahi le passage, et presque 100 d’entre eux ont pu y accéder  alors que les autres Subsahariens ont été chassés par les forces de sécurité espagnoles avec la coopération des forces de sécurité marocaines, selon l’agence espagnole, Europa Press.
Ces Subsahariens ont tenté de forcer l’entrée de la ville occupée durant la nuit de mercredi à jeudi en profitant de la pluie qui s’abattait violemment sur la région.
Selon la même source, le porte-parole de la délégation du gouvernement espagnol dans ce préside  occupé a affirmé qu’un Subsaharien a été soigné par les services sanitaires de la ville, suite à une fracture au pied.
Les autres Subsahariens qui ont pu accéder à la ville, se sont précipités en groupe, malgré la pluie battante, vers le centre d’accueil temporaire des immigrés (connu sous le nom de CETI en Espagne) où  ils ont été accueillis avec des cris de joie par les autres immigrés logés dans ce centre qui dépend du ministère de l’Emploi et de Sécurité sociale espagnole. Ces nouveaux arrivés seront, de toute évidence, admis dans ce centre.
Par ailleurs, les statistiques fournies par les autorités espagnoles attestent du nombre décroissant des migrants clandestins depuis le début de l’année 2016 par rapport à l’année précédente. En effet, le nombre total de migrants clandestins ayant réussi à atteindre l’Espagne entre janvier et septembre 2016 s’est établi à 9.086 personnes, contre 11.500 individus durant la même période de l’année précédente, soit une baisse de 21 %.
Selon des données provisoires du ministère espagnol de l’Intérieur auxquels la chaîne de radio privée Cadena Ser a eu accès et relayées par la MAP, cette baisse s’explique notamment par le recul notable des arrivées d’immigrants illégaux au préside occupé de Mellilia.
Ainsi, 2.707 migrants illégaux et réfugiés ont pu accéder au préside occupé au cours des  9 premiers mois de 2016, contre 7.136 personnes durant la même période de 2015, soit une baisse de 63 %.
La même source fait observer, dans le même sens, que le nombre de tentatives de migrants en situation irrégulière de forcer le passage vers le préside occupé de Mellilia à travers sa clôture grillagée a diminué de 47 % durant la même période.
Parmi les 2.502 migrants clandestins qui ont tenté de franchir le passage entre janvier et septembre 2016, seuls 230 ont réussi à accéder au préside occupé.
Pour ce qui est du préside occupé de Sebta, les chiffres ont baissé aussi : 1.364 migrants clandestins sont arrivés dans la ville occupée depuis le début de 2016 jusqu’au 30 septembre, contre 1.454 une année auparavant.

H.T
Vendredi 14 Octobre 2016

Lu 821 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs