Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Près de 30% de la population mondiale obèse ou en surpoids




Près de 30% de la population mondiale obèse ou en surpoids
 
Près de 30% de la population mondiale, soit 2,1 milliards de personnes, souffrent d’obésité ou de surpoids et ce fléau touche désormais aussi bien les économies développées que les pays pauvres, rapportent des chercheurs.
L’étude, publiée dans la revue médicale Lancet, a été réalisée par une équipe de l’Institute for Health Metrics and Evaluation, qui dépend de l’Université de Washington, à partir de données recueillies dans 188 pays entre 1980 et 2013.
Selon ces chercheurs, il s’agit, à ce jour, de l’étude la plus complète sur le sujet.
L’obésité atteint des proportions extraordinairement élevées dans les pays du Proche-Orient, d’Afrique du Nord, d’Amérique centrale et dans les îles du Pacifique et des Caraïbes.
Les taux d’obésité les plus élevés sont observés chez les femmes en Egypte, en Arabie Saoudite, à Oman, au Honduras et à Bahreïn. Chez les hommes, c’est en Nouvelle-Zélande, à Bahreïn, au Koweït, en Arabie Saoudite et aux Etats-Unis.
C’est aux Etats-Unis que l’on compte le plus d’obèses avec 13% de la population. Officiellement, le taux d’obésité est de 5%. 
Plus d’un obèse sur deux vit dans un de ces dix pays : Etats-Unis, Chine, Inde, Russie, Brésil, Mexique, Egypte, Allemagne, Pakistan et Indonésie.
Les chercheurs expliquent que l’obésité, une pathologie qui a d’abord frappé les pays développés, touche désormais des personnes de tous âges, tout milieu social et dans tous les pays. Aucun pays, ajoutent-ils, n’a jusqu’à présent réussi à juguler ce fléau.
“Les deux tiers de la population obèse habitent actuellement dans les pays en développement”, a déclaré Marie Ng, membre de l’équipe de chercheurs.
Le fléau est particulièrement aigu au Proche-Orient et en Afrique du Nord, avec plus de 58% des hommes adultes et 65% des femmes souffrant d’obésité ou de surpoids.
Un autre chercheur, le professeur Ali Mokdad, a ajouté : “L‘obésité n’est vraiment pas un problème esthétique. Cela constitue un des principaux facteurs de risque de morbidité et de mortalité“.
L’obésité touche les jeunes de plus en plus tôt et est en hausse de près de 50% chez les enfants et les adolescents.

Reuters
Lundi 2 Juin 2014

Lu 83 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs