Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Près d’un tiers des candidats au bac définitivement recalés

Sur 502.127 postulants, 156.429 ont décroché leur diplôme, 176.000 prendront part à la session de rattrapage et 169.698 ne pourront pas le faire




Près d’un tiers des candidats au bac définitivement recalés
L’attente des candidats au baccalauréat n’a pas encore pris fin. Alors que ceux de l’examen régional doivent encore prendre leur mal en patience, les résultats de la session ordinaire au titre de l’année 2014 sont tombés. Ils ont été publiés hier et mis en ligne sur le portail du ministère de l’Education nationale. 
Les responsables de ce département qui n’ont pas soufflé mot sur les 169.698 élèves exclus cette année du bénéfice de cette peau d’âne, se sont contentés de ne publier que les chiffres qui vont dans le sens du poil. Notamment ceux indiquant que 156.429 candidats ont pu décrocher le baccalauréat du premier coup, parmi les 502.127 élèves qui ont pris part aux examens, soit une hausse de 6,4 % par rapport à l’année dernière.Le taux de réussite dans les branches scientifiques et techniques est resté stable par rapport à la cession ordinaire de 2013, avec un taux ne dépassant pas 45,20 %. Alors que dans les spécialités littéraires et de l’enseignement originel, le taux de réussite a été, cette année, de 32,19% au lieu de 27,81 % en 2013, avec une progression de 4 %, selon un communiqué diffusé par le ministère de l’Education nationale.
La session de rattrapage est prévue du 8 au 10 juillet prochain. Le nombre de candidats qui doivent participer à cette session est de 176.000, soit près de 44,31% du nombre des candidats ayant pris part aux examens de la session ordinaire de juin. Les résultats de la session prochaine seront annoncés directement après les délibérations qui auront lieu le 18 juillet, selon un communiqué dudit département.
Les cas de triche observés lors des examens ont enregistré un recul de 33% au titre de la session ordinaire  de juin 2014, en comparaison avec l’année 2013, d’après le ministre  délégué auprès du ministre de l’Education nationale et de la Formation  professionnelle, Abdeladim El Guerrouj. Ce dernier, qui répondait à une question du Groupe istiqlalien à la première Chambre, avait souligné que 1321 cas de triche ont été détectés, contre 1.965 en 2013, au cours des  examens qui se sont déroulés dans les classes, ou lors des opérations de correction, par les commissions compétentes, à partir de cas présentant des similitudes partielles ou totales entre les réponses des candidats eux-mêmes ou entre les réponses des candidats et celles publiées sur des sites  électroniques, selon le ministre. 

Naîma Cherii
Jeudi 26 Juin 2014

Lu 778 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs