Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Près d’un quart des investissements en Côte d’Ivoire en provenance du Maroc




En 2015, près d’un quart des investissements internationaux réalisés en Côte d’Ivoire venait du Maroc, faisant du Royaume le premier investisseur étranger du pays, écrit le journal français Le Monde sur son site Internet.
Dans un article intitulé “Rabat s’allie à Abidjan pour réhabiliter la baie de Cocody”, le quotidien relève que ce chantier titanesque, symbole du renforcement de la coopération économique maroco-ivoirienne, témoigne de l’ambition du Royaume de mettre le cap sur l’Afrique et d’y investir à tour de bras.
Cité par la publication, Ibrahim Touré, conseiller technique du Bureau national d’études techniques et de développement (BNETD), l’organisme ivoirien chargé, avec le Conseil ingénierie et développement (CID) marocain, de superviser la partie technique des travaux, explique que l’objectif principal de ce projet est de restaurer l’écosystème de la baie de Cocody, et plus largement de la lagune Ebrié.
Le journal rappelle, dans ce sens, que le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan avait souligné, le 18 janvier dernier lors du lancement officiel de la première phase des travaux, que la réhabilitation de la baie de Cocody est “la concrétisation d’un projet de grande importance économique et stratégique pour la ville d’Abidjan”.
Pour sa part, Saïd Zarrou, directeur général de Marchica Med, société d’Etat marocaine chargée de conduire le projet en collaboration avec le gouvernement ivoirien, précise que la première étape de ce projet, d’une durée de neuf mois et d’un coût de 10 milliards de francs CFA, consiste à réaménager les berges afin de protéger la lagune contre les inondations. 
“Maintenant que le nettoyage des eaux est terminé, nous allons créer une corniche pour les endiguer, mais aussi élargir les boulevards lagunaires”, note M. Saïd Zarrou. Outre l’ambition de protection de l’environnement, l’aménagement de la baie de Cocody a aussi un objectif purement pratique : fluidifier la circulation sur les routes bordant cette baie, souvent embouteillées, relève le journal, notant que d’ici à 2019, date de livraison prévue du projet, le carrefour de l’Indénié, réputé pour ses inondations, sera transformé.  Et de conclure que le Maroc, premier investisseur en Côte d’Ivoire et plus largement dans les zones économiques de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine, a lancé le coup d’envoi de la propagation de son modèle de coopération Sud-Sud en Afrique.

Lundi 28 Mars 2016

Lu 1136 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs