Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Première rencontre régionale du zajal soufi




Première rencontre régionale du zajal soufi
La ville du détroit a accueilli, récemment, la première édition de la Rencontre régionale du zajal soufi, visant la promotion de la poésie mystique dialectale (zajal) et la mise en valeur du patrimoine marocain riche dans ce domaine.
Cette rencontre, organisée à l’initiative de la Zaouia de Youssef Tlidi à Chefchaouen en partenariat avec le Club Tétouan Asmir pour les arts du zajal, a eu pour thème «L’esthétique de la création dans le poème du zajal soufi», avec la participation de chercheurs, intellectuels, poètes et artistes marocains qui ont mis la lumière sur la beauté et l’authenticité du zajal soufi marocain. 
Intervenant à cette occasion, Youssef Abdeladim Tlidi, doyen de la Zaouia de Youssef Tlidi, a noté que le zajal soufi marocain a depuis longtemps occupé une place de choix dans l’univers de la poésie soufie arabe et plusieurs grands noms du soufisme marocains ont acquis une prestigieuse renommée que se soit au Maghreb ou en Orient.
Cependant, cet art authentique connaît actuellement un certain recul en raison du manque de parutions et du faible engouement des poètes, a-t-il estimé, appelant à rendre ses lettres de noblesse à la poésie du zajal soufi, un art marocain par excellence.
De son côté, Abdelghafour El Ftouh, secrétaire général de l’Association Tétouan Asmir, a indiqué que cette rencontre vise à mettre la lumière sur cette partie du patrimoine littéraire et artistique marocain, affirmant que l’association reste ouverte à toutes les initiatives et collaborations pour la promotion de cet art, notamment dans la région du Nord.
De son côté, Abdelouahid Bensbih, professeur à la Faculté des lettres de l’Université Abdelmalek Essaâdi, a rappelé que la littérature soufie comprend plusieurs genres de poésie dédiés notamment aux louanges à Dieu et à la gloire du Prophète, soulignant que le zajal soufi a toujours été le genre connu et le plus populaire en raison de sa proximité avec le public. 
Le zajal soufi remplissait aussi une fonction éducative, du fait qu’il véhiculait les valeurs nobles de l’islam auprès du plus grand nombre de personnes, a-t-il ajouté. 

MAP
Samedi 4 Janvier 2014

Lu 61 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs