Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Première mondiale Harry Potter sur les planches




Fans et spectateurs se sont pressés samedi à Londres devant le théâtre où se jouait la première mondiale d'"Harry Potter et l'enfant maudit", pièce dans laquelle on retrouve le héros adulte et père de trois enfants. Première incursion sur les planches du sorcier aux lunettes rondes, la pièce, très attendue, a démarré à 14h00 (13h00 GMT) au Palace Theatre, dans le West End, le quartier des théâtres londoniens. Quelque 200 personnes étaient massées avant le début du spectacle devant l'édifice, protégé par de hautes barrières, pour assister à l'arrivée des célébrités sur le tapis rouge, dont la romancière J.K. Rowling, créatrice de la saga Harry Potter, et le maire de Londres Sadiq Khan. "Ça va être une manière totalement nouvelle de raconter l'histoire d'Harry Potter. Il y aura des choses auxquelles on ne s'attend pas", s'enthousiasmait Kathy Brereton, 43 ans, venue avec sa fille adolescente.
Plus loin, Jack Slater, 24 ans, attendait le spectacle avec sérénité: "C'est une très grande partie de mon enfance, j'ai eu peur que ça soit complètement différent du reste et que ça ruine tout, mais finalement je ne pense pas". Les représentations qui suivront la soirée de gala de samedi affichent complet, mais 250.000 billets supplémentaires doivent être mis en vente la semaine prochaine, et le spectacle doit se jouer jusqu'à décembre 2017. Le texte de la pièce devait être mis en vente samedi à minuit (23h00 GMT) au Royaume-Uni. Il l'a été dimanche aux Etats-Unis et le sera 14 octobre en France. Avant l'heure tant attendue, des centaines de fans, dont certains déguisés en Harry Potter, faisaient la queue sur Piccadilly, ralentissant la circulation. 
Divisé en deux représentations d'environ 2 heures 30 chacune, le spectacle se déroule dix-neuf ans après les événements relatés dans "Harry Potter et les Reliques de la Mort", septième et dernier livre de la saga forgée par J. K. Rowling, paru en 2007.
Le show, avec le comédien Jamie Parker dans le rôle de Harry Potter, a été rodé par près de huit semaines de répétitions publiques à Londres. Les critiques, très favorables, ont confirmé que la pièce se dirigeait tout droit vers un succès commercial.

Si les lecteurs étaient restés sur un adolescent tourmenté par son passé et son combat contre le redoutable Lord Voldemort, alias Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom, ils découvriront dans cette pièce, co-écrite par J. K. Rowling avec le dramaturge Jack Thorne et le metteur en scène John Tiffany, un Harry Potter marié et père de famille.

Libé
Vendredi 1 Juillet 2016

Lu 1 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs