Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Première édition du Salon arabe d’art contemporain : Renforcer la création et la position arabes dans le monde artistique




Première édition du Salon arabe d’art contemporain : Renforcer la création et la position arabes dans le monde artistique
Marrakech accueillera très prochainement un Salon arabe d’art contemporain, sous l’égide de l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALECSO) et du Centre de développement de la région de Tensift (CDRT).
Organisé  à l’initiative de l’Agence SudEvents,  cet événement d’envergure internationale se tiendra du mercredi 22 au dimanche 26 février 2012, au Palais des congrès - Palmeraie Golf Palace.
«Au Maroc et dans les pays arabes, l’Art est en plein essor et la création en effervescence. Cependant, malgré la présence d’artistes renommés, ayant créé des mouvements picturaux et des écoles de pensée, le rang et la reconnaissance que connaît l’Art contemporain arabe au sein du patrimoine artistique mondial n’est pas en adéquation avec l’importance de son héritage artistique et la qualité des œuvres recensées», observe Abdellatif Zine, président du Salon. Ainsi, l’organisation de ce grand rendez-vous de l’art arabe vise à «mettre au-devant de la scène nos réalisations plastiques et faire en sorte que le public, amateurs et professionnels confondus, soit mis au courant de ce que nous créons et reconnaisse l’unicité et l’identité de notre Art », ajoute-t-il précisant que la plupart des manifestations organisées jusqu’alors dans le but de promouvoir l’Art au Maroc n’avaient bénéficié que des « efforts limités et isolés, au lieu de tendre vers une participation commune ayant pour dessein l’émergence plastique arabe au niveau international».
Dans ce cas, que peut-on attendre de cette nouvelle initiative ? La réponse se trouve dans les objectifs que se sont fixés les promoteurs de cette initiative. En effet, le Salon arabe d’art contemporain vise comme objectifs : la création d’une  Académie des arts plastiques arabes, l’institution d’un Prix de la meilleure œuvre du Salon, sélectionnée par le comité artistique, la promotion des échanges et du dialogue entre les artistes arabes et la décoration par l’Académie d’un artiste émérite de chaque pays participant. En marge du Salon, sera aussi organisée une vente aux enchères d’une œuvre de chaque artiste présenté par les galeries prenant part à cet événement. L’objectif étant de définir une côte des œuvres des artistes arabes.
Soulignons que le Comité d’organisation animera une conférence de presse mardi 13 à Casablanca, au cours de laquelle ses membres livreront les grandes lignes de cette première édition et le programme des activités prévues dans le cadre de ce Salon.

ALAIN BOUITHY
Vendredi 9 Septembre 2011

Lu 587 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs