Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Première édition du Festival Tarab : Le carrefour musical de Tanger




Première édition du Festival Tarab  : Le carrefour musical de Tanger
Cette première édition du Festival Tarab-Tanger a été, de l’avis de tous, un franc succès qui augure de plusieurs autres éditions tout aussi fédératrices… Organisé par l’Association Confluences Musicales, en partenariat avec la wilaya de Tanger, cette manifestation hautement musicale a réuni, du 17 au 21 juin, dans la Médina de Tétouan, artistes et groupes musicaux venus du Maroc et de plusieurs autres pays pour célébrer les musiques traditionnelles du monde. Le cadre de cette première édition s’accordait parfaitement avec la philosophie du Festival… Musée de la Casbah, Borj El Hajouj, larue des Siaghin et Souk Eddakhel sont autant de lieux hautement symboliques et emblématiques de la Médina de Tanger qui ont été le théâtre, durant quelques jours, d’une symbiose entre différentes traditions musicales. Ce qui répondait à l’objectif des organisateurs qui voulaient faire de la capitale du Détroit un « carrefour musical » par excellence. D’ailleurs, le thème retenu pour ce premier rendez-vous était « La Méditerranée, creuset de civilisations » auquel ont répondu présent des artistes d’Italie, de France, d’Espagne, de Turquie et d’Algérie.
Une programmation riche et variée a été offerte au public qui a apprécié la soirée inaugurale animée par le groupe de musique traditionnel espagnol d’Aragon Tambor y Bombo et l’ensemble Dar Gnawa de Tanger dirigé par Abdellah El Gourd. Les autres soirées ont mis en lumière le talent d’autres groupes d’artistes à l’instar, entre autres, de l’artiste marocain Saïd Chraïbi, l’ensemble musical algérien « Salim Fergani », l’ensemble féminin de Hadra des femmes de Chefchaouen, la confrérie Mawlawiyya d’Istambul….
La première édition de ce Festival avait pour principal objectif de revivifier un patrimoine musical voué très certainement à l’oubli et rendre hommage à la musique d’antan. Il constitue d’ailleurs une première étape puisque l’Association souhaite créer un Centre international des musiques traditionnelles afin de mieux faire connaître les instruments d’autrefois.

Amel NEJJARI
Jeudi 25 Juin 2009

Lu 327 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs