Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Première édition du Festival Ramadan de Salé : Hommage à Houcine Slaoui




Revaloriser le patrimoine historique et contribuer à l'épanouissement culturel de la ville de Salé. Tels sont les objectifs de la toute nouvelle manifestation culturelle dénommée «Ramadan de Salé » qui se tient du 1er au 8 septembre prochain dans la cité voisine de la capitale.
Le nouveau rendez-vous comporte plusieurs activités qui ne manqueront pas d’animer la cité et d’offrir à ses habitants d’excellents moments de détente, de divertissement et de réflexion.
En effet, outre  les soirées musicales prévues dans les différents lieux de la ville, les organisateurs prévoient aussi d’organiser des conférences, signatures de livres et des lectures de poésie et plus de 120 tables rondes qui plancheront sur divers sujets actuels.
Figure également au programme, plusieurs rencontres sportives dont des tournois de football et de pétanque qu’abriteront les principaux quartiers de la ville.
Riche et diversifié, ce programme bénéficie du savoir-faire de nombreux acteurs culturels et artistiques, locaux et nationaux. A l’instar de l'Union des écrivains du Maroc, la Maison de la poésie et l'Alliance de la poésie lyrique invités à assurer plein succès à cet événement. Qui verra la participation de plus de 300 artistes dont Habiba Madkouri et Abdelhak Ezzarouali qui auront la responsabilité et l’honneur d’animer la soirée d’ouverture du Festival. Laquelle soirée rendra, à cette occasion, un hommage  au doyen des élus communaux de Salé, Brahim Ounjime, à l'artiste Mohamed El Jem, au dirigeant sportif Mohamed Benghmouch ainsi qu’au musicien Thami Belhaouate.
Se donneront la réplique pendant ce festival, les groupes et artistes Jil Jilala, Lamchahab, Tagada, Essiham, Bnat Alghiwane, l'orchestre de l'Association culturelle marocaine des aveugles et le chanteur Mohamed El Ghaoui. Une formidable occasion pour les habitants qui pourront ainsi apprécier divers styles musicaux, tels le malhoun, le gharnati, la musique andalouse, les chants panégyriques, la musique populaire et moderne et bien d'autres genres musicaux.
Soulignons enfin qu’un vibrant hommage sera également rendu au grand artiste créateur, Houcine Slaoui, par son neveu Hatim Slaoui, qui présentera les immortelles chansons de son oncle, dans une adaptation plus moderne.

A.B
Lundi 10 Août 2009

Lu 264 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs