Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Première défaite de la saison du FC Barcelone


L’exclusion de Piqué a été le tournant du match



Première défaite de la saison du FC Barcelone
Le FC Barcelone s’est incliné pour la première fois de la saison en championnat (3-2), samedi, sur le terrain de la Real Sociedad, les Catalans donnant ainsi l’occasion à l’Atletico et au Real Madrid, opposés respectivement à Levante et Valence hier, de revenir à 8 et 15 points, pour la 20e journée du Championnat d’Espagne.
Ils l’avaient déjà laissé entrevoir mercredi à domicile contre Malaga (2-2) en quart de finale aller de Coupe du Roi: en dépit d’une première moitié de saison impressionnante où ils n’ont perdu en tout et pour tout que deux matches (contre le Real en Supercoupe d’Espagne et le Celtic en C1), les Barcelonais sont humains.
Samedi, les hommes de Vilanova ont ainsi été épinglés pour la première fois de la saison en Liga par une Real Sociedad qui a eu le mérite de ne jamais couper son effort.
Avec 11 points d’avance sur l’Atletico et 18 points sur le Real Madrid, les Blaugrana n’ont pas lieu de s’alarmer. Mais les deux poursuivants des Catalans ont au moins eu la confirmation que le Barça n’est pas non plus à l’abri d’un faux pas.
Un des tournants du match a sans conteste été l’exclusion de Piqué à la 56e pour un deuxième carton jaune après une faute sur Vela. Les Blaugrana, menant encore 2-1 à ce moment de la rencontre, se sont rapidement fait rejoindre grâce à un deuxième but de l‘ailier “Chory” Castro (2-2, 63).
Et dans les arrêts de jeu, Agirretxe, entré en jeu, s’est offert le scalp du Barça en se jetant sur un centre venu de la gauche (3-2, 90+1).
L’excellente entame de match des Catalans, validée par des buts de Messi et Pedro, n’aura donc pas suffi. La performance de Messi, qui a fait mouche lors des 10 derniers matches de Liga et égale ainsi le Brésilien Ronaldo (1997) et l’ancien Barcelonais Mariano Martin (1943), passait forcément au second plan.
Malaga aura péché par frilosité, samedi à domicile, contre le Celta Vigo (1-1).
Le Rayo Vallecano, étonnant 6e de la Liga, aurait sans doute mérité mieux, samedi, sur le terrain de Grenade (défaite 2-0). Les Madrilènes se sont en effet procuré les occasions les plus franches, mais se sont cassé les dents sur le gardien de Grenade, Roberto, déterminant.
Du coup, les joueurs de Paco Jemez font du surplace et se voient sous la menace de Levante et Valence, qui pouvaient tous deux lui ravir sa place européenne hier.

Libé
Lundi 21 Janvier 2013

Lu 197 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs