Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Première Biennale internationale de Casablanca : 250 artistes de 37 pays répondent présent




Première Biennale internationale de Casablanca : 250 artistes de 37 pays répondent présent
Réunis autour du thème « Dialogue », 250 artistes représentant une quarantaine de pays dont des artistes marocains marquants toutes générations confondues prennent part à la première Biennale internationale de Casablanca (B.I.C).
Cette importante manifestation, dont le coup d’envoi a été donné vendredi, propose diverses activités autour de la peinture, installations, gravure, sculpture, performances, photographie et vidéo. Des activités qu’accueillent plusieurs lieux emblématiques de la capitale blanche tels que l’Ecole des Beaux-Arts, l’ex-cathédrale du Sacré-Cœur, la Fabrique Culturelle (les anciens Abattoirs), l’Espace Actua et le Sofitel Casablanca Tour Blanche. Plusieurs galeries d’art partenaires (Galerie 28, Nadar, David Bloch, Amber,  Saga d’art et Marsam) abritent également certaines activités inscrites au programme de cet événement qui se tient jusqu’au 30 juin courant.
Parmi les activités qui rythment ce rendez-vous, l’organisation de visites guidées, des conférences à caractère didactique et de workshops qui « ont pour but de donner à tous les publics l’accès à l’œuvre », explique-t-on.
Cette première édition, qui se veut ambitieuse « permettra à tous de se rendre compte de la qualité et du dynamisme de la scène artistique marocaine tout en connectant celle-ci aux circuits internationaux. Une connexion naturelle, puisque le Maroc est depuis toujours le carrefour, le hub comme on le dit désormais, des routes reliant l’Afrique, l’Orient et l’Occident », soulignent les organisateurs. Elle permettra aussi, ajoutent-ils, « de découvrir les derniers travaux d’artistes marocains marquants. Ceux-ci côtoieront et entreront en résonance avec les propositions de plasticiens étrangers originaires des quatre continents. En prenant pour thème le dialogue, cette édition s’inscrit dans une démarche universaliste, à l’instar de la démarche plastique actuelle ».
Les organisateurs de cette première Biennale souhaitent mettre en place un dialogue essentiel, « celui qui va de l’artiste/de l’œuvre au public ». En plus du dialogue interculturel et intergénérationnel  à travers les différentes actions menées dans le cadre de cette manifestation.
Notons que l’inauguration officielle de la Biennale internationale de Casablanca a eu lieu au Sofitel Casablanca Tour Blanche, en présence de nombreux invités.
Samedi 23 à partir de 14h30, il sera organisé une conférence à l’Ecole des Beaux-Arts  sur le thème « Y a-t-il un art marocain?». Le lendemain à 10h30, les organisateurs proposeront une 1ère cession de workshops aux anciens Abattoirs (La Fabrique Culturelle). L’après-midi, à 16h, le temps sera consacré à la 2ème session des workshops au même espace.

ALAIN BOUITHY
Lundi 18 Juin 2012

Lu 643 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs