Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Premier roman de Maria Guessous : Café littéraire autour de «Une double vie»




La Fondation ONA organise, mercredi 16 juin à partir de 19h, à la Villa des arts de Casablanca, un café littéraire autour du premier roman «Une double vie» de Maria Guessous (édité aux Editions «La Croisée des Chemins»).
«Ecrire, c’est se concilier avec soi» a déclaré Maria Guessous à la presse lors de la sortie de son roman qui raconte le quotidien de Lamia, jeune femme active vivant à Casablanca. Elle stresse beaucoup dans sa vie professionnelle, se pose des questions existentielles en se comparant aux autres et souffre de la tromperie de son mari ! Lamia cogite, tergiverse, atermoie et livre ses pensées sombres, dénuées de toute illusion sur les gens et la vie. L’histoire est banale mais c’est pourquoi elle est intéressante: elle parle au commun des mortel(le)s. Bien que «une double vie» ne soit pas un récit autobiographique, Maria dit «qu’il y a bien entendu une partie de moi-même là dedans puisque je suis «le moule» à travers lequel cette histoire a été bâtie.»
Ce soir à partir de 19h
Villa des Arts de Casablanca.

Libé
Mercredi 16 Juin 2010

Lu 578 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs