Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Premier match amical de Taoussi : Le Onze national pourrait rencontrer son homologue tunisien




Premier match amical de Taoussi : Le Onze national pourrait rencontrer son homologue tunisien
Maintenant que les dés sont jetés et que le Onze national a été fixé sur ses prochains adversaires lors de la CAN sud-africaine, place à la préparation pour les protégés de Taoussi. De sources fédérales, le sélectionneur national souhaiterait procéder à une concentration aux Emirats Arabes Unis juste avant l’entame de la compétition. Concernant les matchs amicaux, la seule date FIFA dont dispose Taoussi reste celle du 14 novembre. Logiquement, l’entraîneur national aura à choisir un sparring-partner qui mettrait nos joueurs dans les conditions de la CAN. Un adversaire dont le jeu et les caractéristiques ressembleraient aux équipes qui évolueront dans le groupe A aux côtés du Maroc. Une formation athlétique qui pratique un jeu basé sur la condition physique, la rapidité dans l’exécution et le talent de ses vedettes. C’est le cas des équipes se trouvant en Afrique subsaharienne. Les mêmes sources laissent entendre que l’équipe nationale jouera le 14 novembre prochain contre le Onze tunisien de Trabelssi. Ce dernier aurait opté pour le groupe de Rachid Taoussi,  car il aura à affronter le Onze algérien dont les caractéristiques ressemblent à celles de l’équipe nationale marocaine. Trabelssi a bien vu. Si cette rencontre profitera aux Tunisiens, elle le sera certainement moins pour les protégés de Taoussi. Il faudrait voire du coté de l’Afrique noire. Un match contre le Onze sénégalais, malien ou encore zambien serait un bon test avant d’entamer les stages de préparation qui dureront plus de deux mois. Sur ce plan, Taoussi aura la chance d’avoir la moitié de ses joueurs évoluant dans le championnat national à portée de main et pourrait préparer sereinement son groupe en attendant l’arrivée de temps à autre des professionnels. Par ailleurs, Rachid Taoussi va-t-il abandonner son poste sur le banc de l’ASFAR pour se consacrer uniquement, du moins d’ici la fin de la CAN, à préparer son équipe pour un éventuel exploit en Afrique du Sud? Parfois il faut savoir prendre les décisions adéquates et évaluer les priorités. A bon entendeur. Bon vent !

KAMAL MOUNTASSIR
Mardi 30 Octobre 2012

Lu 665 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs