Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Premier League : Rien n’est encore joué entre les deux Manchester




Premier League : Rien n’est encore joué entre les deux Manchester
Alors que tout semblait joué il y a à peine quinze jours, la course au titre de champion d'Angleterre a été complètement relancée dimanche par le nouveau faux-pas de Manchester United à domicile contre Everton (4-4) et par la victoire de Manchester City à Wolverhampton (2-0).
A trois matches de la fin, et surtout à huit jours du choc au sommet entre les deux rivaux à l'Etihad Stadium, les "Citizens" n'ont plus que trois points de retard, contre huit il y a trois journées.
Une victoire dans le derby du 30 avril les porterait de nouveau en tête à la différence de buts (+6 par rapport à United) et en bonne position pour décrocher leur premier titre depuis 44 ans.
Déjà battu contre toute attente à Wigan (1-0) il y a dix jours, United a de nouveau calé dans un match fou où pas moins de six buts ont été inscrits en seconde période.
Menant 4 à 2 à sept minutes de la fin après un doublé de Rooney (41, 69) et des buts de Welbeck (57) et de Nani (60), les "Red Devils" ont été incapables de serrer le jeu pour conserver leur avantage, à la stupéfaction d'Alex Ferguson.
"C'est un gâchis absolu. Nous aurions dû plier le match. Encaisser quatre buts à Old Trafford dans une rencontre aussi importante, je n'arrive pas à y croire", a réagi l'entraîneur écossais.
Everton est revenu en moins de deux minutes grâce à des buts de Jelavic (83), leur attaquant croate, déjà auteur de l'ouverture du score en première mi-temps (33), puis du Sud-Africain Pienaar (85). Le Belge Fellaini avait ramené son équipe à 3-2 d'une magnifique reprise de volée (67).
Une dernière tentative de Ferdinand, repoussée dans les arrêts de jeu par le gardien des "Toffees", n'a pas pu empêcher le tenant du titre de perdre son cinquième point en trois journées, soit autant que lors des treize précédentes.
City n'a pas laissé passer l'occasion en s'imposant sur le terrain de la lanterne rouge Wolverhampton.
La paire argentine Agüero et Tevez a été de nouveau déterminante. Le premier a ouvert le score à la 27e minute, sur un magnifique centre de Clichy, marquant ainsi son 22e but de la saison, et son sixième en cinq matches. Le second, de nouveau pleinement titulaire un mois à peine après son retour à la compétition, a donné la passe décisive à Nasri pour le second but à la 74e minute. Les joueurs de Roberto Mancini, qui semblaient avoir perdu toute chance le 8 avril après leur défaite à Arsenal, ont eu le grand mérite de ne pas se décourager et se retrouvent désormais dans une meilleure dynamique que leur rival après trois victoires d'affilée, avec douze buts marqués à la clé.
Ils auront toutefois un redoutable déplacement à faire à Newcastle, une semaine après le grand choc avec Manchester United.
Les "Wolves" sont eux officiellement relégués après trois saisons en Premier League.

Libé
Mardi 24 Avril 2012

Lu 422 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs